G.-Raymond Laliberté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

G.-Raymond Laliberté[1] (mort le 8 juin 2008 à Québec[2]) est un enseignant, syndicaliste, homme politique et professeur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

G.-Raymond Laliberté étudie la pédagogie à l'Université de Montréal. En 1955, il commence une carrière d'enseignant à Verdun[3] au primaire et au secondaire[4].

En 1962, il entre comme conseiller pédagogique à la Corporation générale des instituteurs et institutrices catholiques de la province de Québec (CIC)[4].

Lors de l'élection fédérale canadienne de 1963, il est candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription électorale de Québec—Montmorency et arrive en quatrième place avec 5,29% des votes[5]

En 1965, Laliberté devient le président de la Corporation des instituteurs et institutrices catholiques de la province de Québec (CIC), succédant à Léopold Garant. Durant son mandat, en 1967, la CIC est déconfessionalisée et prend le nom de Corporation des enseignants du Québec (CEQ)[3]. Yvon Charbonneau lui succède en 1970 comme président de la CEQ[6].

Le 21 février 1971, il est élu président du Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ) lors d'un congrès à Montréal[7]. Lors de l'élection fédérale canadienne de 1974, il est candidat du NPD dans la circonscription électorale de Québec-Est et arrive en quatrième place avec 7,82% des votes[8]. Il quitte la présidence du NPDQ en 1974.

Il entreprend des études de science politique à l'Université Laval et obtient une maîtrise puis, en 1981, un Ph.D[4].

En 1973, il commence une carrière à la faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval[4] et y est professeur jusqu'à sa retraite.

À la fin des années 1970 et dans les années 1980, il participe avec d'autres intellectuels à la création du Mouvement socialiste, un petit parti politique, dont il est vice-président.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Connu aussi comme G. Raymond Laliberté, Raymond Laliberté et, plus rarement, Gérard-Raymond Laliberté.
  2. G. Raymond Laliberté, avis de décès, 12 juin 2008
  3. a et b Jean-François Piché, « Un syndicaliste exemplaire nous quitte », dans Nouvelles CSQ, automne 2008, p.14
  4. a, b, c et d À la mémoire de M. Raymond Laliberté, professeur émérite retraité de la FSÉ, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval, 26 juin 2008
  5. Parlement du Canada, Historique des circonscriptions depuis 1867, Québec--Montmorency (1963/04/08)
  6. Élection de Raymond Laliberté à la présidence de la Corporation des instituteurs et institutrices catholiques du Québec, Bilan du siècle, Université de Sherbrooke
  7. Tenue d'un congrès du Nouveau Parti démocratique du Québec à Montréal, Bilan du siècle, Université de Sherbrooke
  8. Parlement du Canada, Historique des circonscriptions depuis 1867, Québec-est (1974/07/08)