Günther Blumentritt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blumentritt.
Günther Blumentritt
Naissance
Munich
Décès (à 75 ans)
Munich
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 19111945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement XII SS Corps
25. Armee
1. Fallschirmarmee
Heeresgruppe Blumentritt
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuille de chêne

Günther Blumentritt, né le Munich et décédé le à Munich également, est un militaire allemand. Il fut général pendant la Seconde Guerre mondiale et contribua à la planification de l'invasion de la Pologne en 1939. Il fut actif pendant toute la durée de la guerre, principalement sur le front de l'Ouest. Après la guerre, il fut appelé comme témoin au procès de Nuremberg, mais n'y témoigna pas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blumentritt sert dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale sur le front de l'Est, en Prusse. Pendant la période d'entre-deux-guerres, il sert sous les ordres de Wilhelm Ritter von Leeb aux côtés de son ami, Erich von Manstein.

En 1939, Blumentritt est colonel et chef des opérations sous les ordres du général Gerd von Rundstedt dans le groupe d'armées Sud, alors que von Manstein est le chef d'état-major de Rundstedt. Blumentritt et von Manstein développent ensemble un plan opérationnel pour l'invasion de la Pologne, désigné sous le nom d'opération Fall Weiss.

En 1940, Blumentritt participe également à la Bataille de France et l'année suivante, sous les ordres du général Günther von Kluge, il devient chef d'état-major de la 4e armée allemande.

En 1941, Blumentritt, alors général, participe à l'invasion de l'Union soviétique, malgré son opposition. Il revient en Allemagne en 1942 en tant que chef du service des opérations dans l'OKH.

En 1942, on lui demande de visiter le front de l'Est. Il suggère ensuite au Haut commandement le retrait des Allemands de Stalingrad. Hitler rejette cette suggestion.

En 1944, lors du débarquement de Normandie, Blumentritt et ses hommes sont repoussés par les troupes britanniques du 30e corps sous les ordres du général de corps d'armée Brian Horrocks.

Blumentritt est impliqué dans le complot du 20 juillet 1944 contre Adolf Hitler visant à l'assassiner. À cette époque, il est chef d'état-major du maréchal von Rundstedt, commandant en chef de l'Ouest. Le complot est un échec et plusieurs généraux et officiers allemands sont arrêtés et exécutés. Du au , il est Militärbefehlshaber de France. Blumentritt est temporairement relevé de ses fonctions, mais Hitler ne le croit pas coupable.

En septembre 1944, il reçoit le commandement du 12e corps SS. Au terme de l'opération Blackcock, il est nommé commandant de la 25e armée. En , Blumentritt assume brièvement le commandement de la 1re armée de parachutistes puis commande l'Armeegruppe Blumentritt. On lui décerne la Croix de chevalier pour service rendu.

Blumentritt est capturé par les Britanniques le dans le Schleswig-Holstein. Il est interné dans un camp britannique de prisonniers de guerre puis transféré dans un camp américain le , il y restera jusqu'au .

Il meurt en 1967 à Munich.

Dans le film Le Jour le plus long, dont il fut un conseiller militaire, son rôle est interprété par Curd Jürgens.

Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Fellgiebel 2000, pp. 135, 487.
  2. Fellgiebel 2000, p. 97.
Sources
Bibliographie
  • Walther-Peer Fellgiebel (2000), Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5
Précédé par Günther Blumentritt Suivi par
Fonctions militaires
Generalleutnant Kurt Brennecke
Chef d'état-major de la 4. Armee
25 octobre 1940 – 10 janvier 1942
Oberst Julius von Bernuth
General Friedrich Paulus
Oberquartiermeister I (Chef quartier-général) OKH
10 janvier 1942 – 24 septembre 1942
poste supprimé
Generalmajor Kurt Zeitzler
Chef d'état-major OB West
24 septembre 1942 – 9 septembre 1944
Generalleutnant Siegfried Westphal
SS-Obergruppenführer Karl-Maria Demelhuber
Commandant du XII. SS-Armeekorps
20 octobre 1944 – 20 janvier 1945
Generalleutnant Fritz Bayerlein
General der Flieger Friedrich Christiansen
Commandant de la 25. Armee
29 janvier 1945 – 28 mars 1945
General der Kavallerie Philipp Kleffel
Generaloberst Alfred Schlemm
Commandant de la 1. Fallschirm-Armee
28 mars 1945 – 10 avril 1945
Generaloberst Kurt Student
Heeresgruppe Student
Commandant de l'Armeegruppe Blumentritt
9 avril 1945 – 5 mai 1945
aucun