Gümüş

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gümüş

alt=Description de l'image Gumus.jpg.
Titre original Gümüş
Genre Drame romantique
Création Eylem Canpolat,
Sema Ergenekon
Production İrfan Şahin
Pays d'origine Drapeau de la Turquie Turquie
Chaîne d'origine Kanal D
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 100
Durée 90 minutes
Diff. originale 20 janvier 200516 juin 2007

Gümüş, qui signifie argent (le métal) en turc, également connue sous le titre Nour ou Noor (arabe: نور) dans les pays arabes, est une série télévisée turque qui a connu un succès international dans les années 2000, surtout dans le monde arabe[1] et turcophone[2]. La série s'est arrêtée au bout du 100e épisode.

Le dernier épisode de la série a été vu par 85 millions de téléspectateurs[3]. Cette série a marqué le début du succès de diffusion de séries télévisées turques dans le monde arabe[2],[4].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Elle était diffusée depuis 2005 sur la chaîne turque Kanal D, rediffusée depuis 2007 sur D Max.

La chaine fut diffusée dans la plupart des pays arabes et turcophones ainsi que dans certains pays d'Europe de l'Est[2].

Elle est diffusée généralement sur les chaînes LBC et MBC sous le nom arabe de Nour ou Noor (« Lumière »).

La série fut également diffusée en Roumanie via Kanal D sous le titre Iubire de Argint (« Amour d'Argent ») et sur la chaîne de télévision bulgare bTV sous le titre Перла (« Perle »).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série raconte la vie du couple formé par Gümüş et Mehmet Şadoğlu ainsi que celle de leur famille. Après la mort accidentelle de sa petite amie, Mehmet fait une dépression. Son grand-père décide alors de le marier à une jeune fille de la campagne, Gümus, que Mehmet avait aimée dans son enfance. Au fil des épisodes, leur couple sera entrainé dans une série d'aventures : enlèvement, emprisonnement et tentatives de meurtres.

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.alarabiya.net/articles/2009/03/30/69563.html
  2. a, b et c Agnès Rotivel, « Les novelas turques, un modèle qui s'exporte », La Croix, p.7, 7 juin 2011.
  3. Owen Matthews, « The Arab World’s ‘Dallas’ », The Daily Beast, 5 septembre 2011.
  4. Yves Gonzalez-Quijano, « Passions turques : un truc de femmes », Culture et politique arabes, 2 août 2008.