Gérouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérouville
L’église et la Grand Rue (Parallèle à la Grand Route)
L’église et la Grand Rue (Parallèle à la Grand Route)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Virton
Commune Meix-devant-Virton
Code postal 6769
Zone téléphonique 063
Démographie
Gentilé Gérouvillois(e)
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 10″ N 5° 25′ 37″ E / 49.6194, 5.4269449° 37′ 10″ Nord 5° 25′ 37″ Est / 49.6194, 5.42694  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Gérouville

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Gérouville

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Gérouville
Liens
Site officiel gerouville.be

Gérouville est une section de la commune belge de Meix-devant-Virton située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce gros village se trouve en Gaume, à mi-chemin entre Florenville et Virton. Il est traversé par la route nationale 88 reliant Florenville et Athus (Aubange). La Thonne (ou Tone), un affluent de la Chiers, prend sa source au sud.

Localités environnantes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Soye Rose des vents
Limes N Patureau
O    Gérouville    E
S

Histoire[modifier | modifier le code]

La localité a une très ancienne histoire. En 1258, par une charte accordée conjointement par Henri de Bouillon, abbé d’Orval (propriétaire des lieux) et Arnould, comte de Chiny, un bourg nouveau est créé au lieu dit Gérousart, dans la forêt d’Ardenne. Il reçoit le titre de ville (Gérouville) qu’il perd lorsque ces libertés moyenâgeuses sont supprimées (en 1793).

Gérouville fut ensuite une commune belge à part entière jusqu’à la fusion des communes de 1977.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, au cours de la Bataille de France, Gérouville est prise le 12 mai 1940 par les Allemands de l'Aufklärung-Abteilung 68[1], unité de reconnaissance de la 68. Infanterie-Division.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L’église Saint-André, du XVIIe siècle, possède un mobilier fabriqué dans les ateliers d’Orval au XVIIIe siècle. Le presbytère et l’ancien four banal appartenaient également à l’abbaye.

Le monument dit « le tilleul » est en fait le tronc d’un arbre séculaire, planté lors de la création du bourg (1259), qui s’est abattu le matin du 8 février 1877. Ce qui reste du pied du tronc (14 mètres de circonférence) fut conservé par un particulier et récemment replacé comme monument au centre du village.

« Le Tilleul » devenu aubette

750 ans[modifier | modifier le code]

En 2008, afin de fêter les 750 ans du village, un verre commémoratif d'Orval a été créé, la série étant limitée à 5 000 pièces. Plusieurs manifestations ont eu lieu cette année (pièces de théâtres, théâtre de rue, vols en montgolfière...). Un pâté gaumais de 100 cm de diamètre a également été préparé grâce à la collaboration du boulanger et du boucher du village.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, p. 177.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]