Gérard Simon (syndicaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gérard Simon (SNALC))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.

Gérard Simon, né le 11 août 1928 à Sainte-Marguerite-sur-Duclair (Seine-Maritime), est un professeur, un syndicaliste et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien étudiant de l'École supérieure de commerce de Rouen puis de l'université de Caen, professeur certifié[1] puis agrégé d'anglais, il est affecté au lycée Fontenelle de Rouen jusqu'en 1964 puis, de 1964 à 1988, au lycée Corneille de Rouen.

En 1977-1978, il participe à la 30e session de l'Institut des hautes études de défense nationale.

De 1964 à 1966, il est secrétaire de la section académique du SNALC de Rouen et vice-président du SNALC. De 1966 à 1980, il est président national du SNALC. Sous sa direction le syndicat a connu une forte progression aux élections professionnelles et une augmentation importante du nombre de ses adhérents. Il a pris position contre mai 68 et le collège unique (1975). Gérard Simon est également conseiller de l'Enseignement général et technique et membre du Conseil supérieur de l'Éducation de 1970 à 1981, membre de la Commission de développement économique régional de Haute-Normandie puis vice-président du Comité économique et social de Haute-Normandie de 1968 à 1978.

Gérard Simon a ensuite été élu conseiller général (Indépendant divers droite) de 1982 à 2004, conseiller régional de Haute-Normandie de 1986 à 1992, président de commission puis vice-président du Conseil général de la Seine-Maritime de 2001 à 2004[2]. Il s'est prononcé en faveur de la réunification des deux régions normandes[3].

Capitaine de frégate de réserve, il est officier de l'Ordre national du Mérite au titre du Ministère de la Défense et a reçu la médaille des services militaires volontaires, échelon argent.

Notes et références[modifier | modifier le code]