Gérard Garitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un moine au monastère Sainte-Catherine du Sinaï, en montrant un livre de Gérard Garitte

Gérard Garitte (Houdeng-Gœgnies, 15 janvier 1914 - Houdeng-Gœgnies, 27 août 1990), est un philologue, helléniste et spécialiste des langues arménienne, copte et géorgienne, membre de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique et un militant wallon.

Docteur en philosophie et lettres de l'Université catholique de Louvain (dans les années 1940) (Philologie classique), il fit la Campagne des 18 jours. Il entame sa carrière professorale à l'Université de Louvain en 1946: il y dispensera les cours de histoire de Byzance, de grec byzantin et de grec moderne, d'arménien, de copte et de géorgien. En 1950, il devient le directeur de la revue Museon. Il est nommé expert de l'UNESCO en 1957 à propos du conflit opposant Israël et l'Égypte à propos du Sinaï. Il reçoit le Prix Francqui en 1959, devient académicien en 1969 et est admis à l'éméritat en 1978.

Il fonda l'ACAPSUL (association du personnel scientifique de l'Université de Louvain) avec Georges Lemaître en 1962, lorsqu'éclate la Crise de Louvain qui s'opposa avec virulence à l'expulsion des étudiants wallons et francophones de Louvain. Membre d'honneur de Rénovation wallonne, il n'apprécia pas la position de son fondateur Robert Royer qui plaida par après en faveur de l'implantation de l'Université de Louvain en Wallonie que Royer voyait en outre comme devant devenir une université pluraliste.