Gérard Araud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gérard Araud (né le 20 février 1953 à Marseille)[1] est ambassadeur de France. Il est actuellement représentant permanent de la France auprès des Nations unies à New York. Il était auparavant directeur général des affaires politiques et de sécurité au ministère des Affaires étrangères depuis 2006.

A l'occasion de la présidence française du Conseil de sécurité en mai 2011, Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies, présente aux médias le programme de travail du Conseil (3 mai 2011)

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, de l’École nationale de la statistique et de l'administration économique, de l'École polytechnique (X-1973) et de l’École nationale d'administration, promotion « Henri-François d'Aguesseau » (1982), il entre dans le corps diplomatique en 1982. Secrétaire d’ambassade à Tel Aviv (1982-1984), il est affecté, à Paris, au Centre d’analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères, où il traite des questions du Moyen-Orient. Conseiller d’ambassade de 1987 à 1991 à l'Ambassade de France à Washington, il y est également chargé du Moyen-Orient. Sous-directeur des affaires communautaires au ministère des Affaires étrangères (1991-1993), il devient conseiller diplomatique de François Léotard, ministre d’État, ministre de la Défense, en 1993.

Il rejoint à Bruxelles la délégation de la France auprès du Conseil de l’Atlantique Nord en 1995 comme représentant permanent adjoint et devient en 2000 directeur des Affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement du ministère des Affaires étrangères. Il est ambassadeur de France en Israël de 2003 à 2006.

En septembre 2006, Gérard Araud est nommé directeur général des affaires politiques et de sécurité, secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères. Dans ces fonctions, il est notamment le négociateur pour la France sur le dossier nucléaire iranien. Le 15 juillet 2009, il est nommé, par décret en Conseil des ministres[2], représentant permanent de la France au Conseil de sécurité et chef de la mission permanente de la France auprès des Nations unies à New York. Il remet ses lettres de créance à Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies, le 10 septembre 2009[3].

Sa mission auprès de l’Organisation des Nations unies est marquée par la négociation et le vote de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité marquantes, en particulier sur l’Iran (résolution 1929), la Libye (résolutions 1970 et 1973), la Syrie (résolution 2118), et sur la Côte d’Ivoire (résolution 1975), le Mali (résolutions 2056 et 2071) et la République centrafricaine (résolution 2127) notamment. Il assure au nom de la France la présidence mensuelle du Conseil de sécurité en février 2010, mai 2011, août 2012 et décembre 2013.

Le 4 janvier 2012, il est élevé à la dignité d'ambassadeur de France par décret du président de la République[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]