Géopélie zébrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Geopelia striata • Colombe zébrée, Colombine zébrée, Tourterelle striée

Geopelia striata

Description de cette image, également commentée ci-après

Géopélie zébrée photographiée à Hawaï (île)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Columbiformes
Famille Columbidae
Genre Geopelia

Nom binominal

Geopelia striata
Linnaeus, 1766

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Géopélie zébrée (Geopelia striata) est une espèce d'oiseaux de la famille des Columbidés.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

La géopélie zébrée est une petite tourterelle d'une vingtaine de centimètres. Sa tête est gris bleu pâle. Le dessus du corps est gris brun clair. Toutes les plumes du cou aux sus-caudales sont marquées d'une mince ligne apicale noire qui donne l'aspect strié caractéristique de cette espèce. La gorge est bleu pâle. Cette coloration passe au rose vineux sur la poitrine et le ventre qui sont barrés de noir. La queue gris brun est longue. L'extrémité des rectrices externes sont blanches. Les rémiges sont rousses. Le bec est gris bleu, les yeux et les paupières bleu pâle et les pattes roses.

Son chant est constitué de roulades douces et monotones, appuyées sur la première syllabe et émises à intervalles brefs, parfois pendant un long moment.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire d'Australie et des îles indo-malaises. Elle a été introduite au XVIIe siècle aux Chagos, à Providence, à Rodrigues et à Maurice, où elle est appelée petite tourterelle, en provenance des îles de la Sonde et de Malaisie. Elle peuple également la Réunion, où elle est appelée tourterelle pays. Elle a en outre été introduite en Polynésie française dans les années 1950 où elle est devenue courante sur le littoral des îles de la Société.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Captivité[modifier | modifier le code]

  • comportement social : ne garder qu'un seul couple
  • logement : volière extérieure ; verdure ; logement plus large que haut
  • température ambiante : il leur faut un abri chauffé pour l'hiver
  • alimentation : graines pour oiseaux exotiques ; œufs ; graines germées ; fruits ; légumes ; gravier
  • activités : calmes ; bain de sable ; bain d'eau ; peuvent être apprivoisées
  • nombre d'œufs : 2
  • incubation : 12 à 13 jours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Référence Avibase : Geopelia striata (+ répartition) (fr+en), consulté le 28 août 2013
  2. a et b Nom vernaculaire français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at
  3. a, b, c et d Voir définition donnée par le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécoi de la langue française.
  4. Voir liste des Autorités reconnaissant ce concept taxonomique sur Référence Avibase : Geopelia striata (+ répartition) (fr+en), consulté le 28 août 2013
  5. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  6. Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  7. W.A. Owadally, Guide du jardin botanique royal des Pamplemousses, Pamplemousses, 1976, p.82
  8. Barré N., Barau A. & Jouanin C. (1996), Oiseaux de la Réunion, Éditions du Pacifique, Paris, 208 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barré N., Barau A. & Jouanin C. (1996), Oiseaux de la Réunion, Éditions du Pacifique, Paris, 208 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :