Géographie de la Namibie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géographie de la Namibie
carte : Géographie de la Namibie
Continent Afrique
Région Afrique australe
Coordonnées 22°00' S, 17°00' E
Superficie
Côtes 1 572 km
Frontières total 3 824 km

Angola 1 376 km, Botswana 1 360 km, Afrique du Sud 855 km, Zambie 233 km

Altitude maximale 2 606 m (Königstein)
Altitude minimale 0 m (océan Atlantique)
Plus long cours d’eau Fish
Plus importante étendue d’eau ?
La Namibie

La Namibie est un État du sud-ouest de l'Afrique située au niveau du tropique du capricorne, entre l'Angola au nord, le fleuve Orange et l'Afrique du Sud au sud, la cote atlantique à l'est, le Botswana à l'ouest avec d'est en ouest le désert de Namib (le plus vieux désert du monde), le plateau central et le désert du Kalahari.

D'une surface de 825 418 km² la Namibie avec moins de 2,5 habitants/km² est le second pays présentant la plus faible densité de population au monde.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Désert du Namib[modifier | modifier le code]

Ce serait le plus vieux désert du monde et il n'aurait pas connu de période humide depuis 10 millions d'années quand le courant froid du Benguela est apparu au tertiaire.

Le désert du Namib s'étend depuis la côte atlantique sur 2 000 km du nord au sud où il s’arrête au fleuve Orange et sur 30 à 100 km d'ouest en est à environ 800 m d'altitude en limite du grand escarpement méridien. Au nord du Kuiseb, un fleuve intermittent, il est plat et caillouteux, au sud ce sont des dunes parfois de plus de 300 m de haut. Il se subdivise entre Namib côtier, Namib intérieur et Namib antérieur[1].

Le courant froid du Benguela originaire de l'Antarctique refroidit les masses d'air au-dessus de la mer et cet air froid et humide ne provoque que des brouillards mais aucune pluie. Le brouillard matinal du Namib côtier correspond à une pluviosité de 40 mm à 50 mm qui a donné lieu à une flore spécifique dont fait partie Welwitschia mirabilis. Le Namib côtier correspond à la zone de brouillard, large de 30 km à 50 km[1].

Le Namib intérieur, situé à une altitude de 400 m à 500 m, sans brouillard, où l'air est chaud et sec présente un climat désertique classique.

Le Namib antérieur, en limite du grand escarpement méridien reçois une pluviosité d'environ 100 mm par an, suffisante pour permettre un élevage très extensif[1].

Grand escarpement méridien[modifier | modifier le code]

Ce massif traverse la Namibie du nord au sud et coupe le pays en deux. Le grand escarpement méridien est constitué du Kaokoland, du Damaraland, du massif du Brandberg

Bassin du Kalahari[modifier | modifier le code]

Le bassin du Kalahari est une plaine qui couvre le Botswana, la moitié est de la Namibie et une partie nord-ouest de l'Afrique du Sud. Le désert du Kalahari occupe le centre de cette plaine donc uniquement une bande en Namibie à la frontière du Botswana. Il présente un climat semi-aride avec une saison sèche et une saison des pluies.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est désertique, chaud et sec avec 300 jours de soleil par an; les précipitations sont rares et irrégulières. La saison des pluies est en été, de février à avril avec des précipitations très variables suivant les années et suivant la région avec un maximum de 600 mm dans la région de Caprivi.

Les ressources en eau douce sont très limitées.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Namibie est traversée par des fleuves temporaires, des oueds et quelques fleuves pérennes.

Fleuves et rivières[modifier | modifier le code]

Okavango: vue depuis la Namibie vers l'Angola sur l'autre rive

Rivières temporaires[modifier | modifier le code]

Kuiseb dans le Kuiseb canyon

Les oueds

  • Le Hoanib, le Hoarusib et l'Ugab au nord du Kuiseb
  • le Tsauschab au sud, dans les dunes, dont le cours est marqué par la présence des Acacia erilobia

Ressources[modifier | modifier le code]

Les terres arables ne représentent que 0,99 % des surfaces, et les terres irriguées 70 km2.

Les pâturages permanents, occupés en semi-nomadisme, représentent 46 % des surfaces et les forêts 22 %.[réf. nécessaire]

Ressources naturelles[modifier | modifier le code]

Le sol renferme divers minéraux dont certains ont déjà été exploités: diamants dans le sud du désert du Namib, cuivre, uranium, or, plomb, étain, lithium, cadmium, zinc et vanadium. Il y a présomption de gisements de pétrole, gaz naturel, de charbon et de minerai de fer.

Le sel est ramassé et la très grande richesse des eaux froides de l'atlantique permet une activité de pêche.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les plus beaux déserts de la terre, Michael Martin, Éditions du chêne, ISBN 2-842775767