Géographie de la Guinée-Bissau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géographie de la Guinée-Bissau
carte : Géographie de la Guinée-Bissau
Continent Afrique
Région Afrique de l'ouest
Coordonnées 12° 00' N, 15° 00' W
Superficie
Côtes 350 km
Frontières Total: 724 km
Guinée 386 km, Sénégal 338 km
Altitude maximale 300 m (lieu innomé)
Altitude minimale 0m (océan Atlantique)
Plus long cours d’eau le Rio Corubal
Plus importante étendue d’eau ?


La Guinée-Bissau est entourée au nord par le Sénégal, au sud et à l'est par la Guinée, et à l'ouest par l'Océan Atlantique.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Structure du territoire[modifier | modifier le code]

C'est un petit pays qui ne se trouve qu'à la 133e position sur la liste des pays suivant leur superficie. celle-ci est de 36 120 km², dont 28 000 km² de terre et 8 120 km² de mer.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le paysage est légèrement ondulé, mais en aucun point il ne dépasse les 200 mètres d'altitude. Le littoral se présente comme particulièrement déchiqueté. De longs estuaires fluviaux et bras de mer pénètrent loin à l'intérieur des terres.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique[modifier | modifier le code]

Le pays n'a que des fleuves relativement petits, mais ces derniers, souvent abondants, se caractérisent par d'importants estuaires. Ceux-ci pénètrent profondément à l'intérieur des terres, et s'élargissent fortement sous l'effet de la marée.

Les principaux cours d'eau du pays sont:

Bilan hydrique[modifier | modifier le code]

La Guinée-Bissau est un des pays bien arrosés d'Afrique, malgré une assez longue saison sèche. Les précipitations alimentent des cours d'eau souvent abondants.

D'après Aquastat[1], la hauteur d'eau annuelle moyenne des précipitations est de 1 577 millimètres, soit pour une superficie de 36 120 kilomètres carrés, un volume de précipitations annuelles de 56,96 kilomètres cubes, arrondis à 57 km³ (contre par exemple 78,597 km³ au Portugal, pays 2,6 fois plus étendu - ou encore 25,84 km³ en Belgique, pays un peu moins étendu).

De ce volume précipité, l'évapo-transpiration consomme 41 km³. Restent 16 kilomètres cubes de ressources produites sur le territoire du pays (en interne). Le pays reçoit en outre un important supplément d'eau provenant des pays voisins (essentiellement de la Guinée par le Rio Corubal, mais aussi du Sénégal par le Rio Geba) et se montant à 15 km³. Les ressources totales en eau du pays atteignent donc annuellement 31 kilomètres cubes (1 km³ = 1 milliard de m³).

La quantité d'eau disponible (qui comprend l'ensemble des ressources créées en interne, plus les apports extérieurs éventuels) est donc de 31 km³ par an, soit pour une population estimée à 1 700 000 habitants en 2008, pas moins de 18 000 m³ par habitant et par an.

Géologie[modifier | modifier le code]

phosphates, bauxite, pétrole (non exploité).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est tropical, chaud et humide. Comme dans la Guinée voisine, les précipitations sont presque partout abondantes. La saison des pluies se déroule de juin à novembre avec vent du sud-ouest; la saison sèche va de décembre à mai et s'accompagne de l'harmattan, ou vent sec venu du nord-est.

Environnement[modifier | modifier le code]

Régions naturelles[modifier | modifier le code]

Paysage de la Guinée-Bissau.
Culture du riz.

On peut diviser le pays en trois régions principales :

  • La zone côtière. Elle est très fragmentée et souvent envahie par la mangrove.
  • Les plaines et larges vallées. Périodiquement inondées, elles sont favorables à la culture du riz.
  • Les légers reliefs (collines). Cette zone présente de très bonnes conditions pour la culture de l'anacarde (noix de cajou) et de l'arachide (huile et cacahuètes).

La savane domine à l'est.

L'écorégion de la Mangrove est presque partout présente dans la zone littorale du pays.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Armature urbaine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Villes de la Guinée-Bissau.

Occupation du sol[modifier | modifier le code]

  • Terres cultivables: 11 %
  • Cultures permanentes: 1 %
  • Pâturages permanents: 38 %
  • Forêts: 38 %
  • Autres: 12 %

Les terres irriguées ne comportaient en 2006 que 17 km2.

Réseaux de transport[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport en Guinée-Bissau.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]