Géographie de l'Océanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image satellite de l'Océanie.

La géographie de l'Océanie est caractérisée par son morcèlement en milliers d'îles et archipels baignés par l'océan Pacifique. Seules quelques îles se distinguent par leur grande superficie : ce sont la Nouvelle-Guinée, l'île du Nord, l'île du Sud, la Tasmanie et l'Australie, cette dernière étant parfois considérée comme étant une masse continentale. Les autres îles sont majoritairement des atolls, quelques-unes sont volcaniques et d'autres d'origine continentale, généralement les plus grandes.

D'une superficie de 9 008 458 km2 et peuplé de 32 000 000 habitants, l'Océanie est le continent le plus petit et le moins peuplé à l'exception de l'Antarctique. Seize pays indépendants et quinze territoires aux statuts variés se partagent ces îles dont certaines ont été peuplées seulement lors du second millénaire après Jésus-Christ.

L'Océanie peut être divisée en quatre grandes régions : l'Australasie regroupant l'Australie et la Nouvelle-Zélande, la Mélanésie regroupant la Nouvelle-Guinée, les îles proches et les archipels s'étendant jusqu'aux Fidji en passant par la Nouvelle-Calédonie, la Micronésie regroupant les archipels entre les Palaos et les îles Gilbert et enfin la Polynésie regroupant les îles les plus périphériques, de l'archipel d'Hawaï jusqu'au Tonga en passant par les îles Pitcairn et l'île de Pâques.