Géographie de l'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 50′ 01″ N 12° 50′ 01″ E / 42.83361, 12.83361

Géographie de l'Italie
carte : Géographie de l'Italie
Continent Europe
Région Europe du Sud
Coordonnées 47°05'N, 35°47'S, 18°31'E, 6°32'O
Superficie
Côtes 7 600 km
Frontières Total: 1 932,2 km
Suisse 740 km, France 488 km, Autriche 430 km, Slovénie 232 km, Saint-Marin 39 km, Vatican 3,2 km
Altitude maximale 4 810 m (Mont Blanc)
Altitude minimale -3 m (Jolanda di Savoia)
Plus long cours d’eau (652 km)
Plus importante étendue d’eau Lac de Garde (370 km2)
Géologie de la péninsule Italique

L'Italie a la forme générale d’une botte, d’une superficie totale de 301 263 km². Elle est constituée d'une partie continentale, péninsulaire et insulaire, dont les trois principales îles sont la Sicile, la Sardaigne et l’île d’Elbe.


Les limites extrêmes de l'Italie se situent :

Les dimensions maximum sont de 1 330 km, du nord au sud, de la Tête Jumelle Occidentale à Lampedusa, et de 630 km, d’est en ouest, du mont Thabor au mont Nevoso.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Le territoire italien est très accidenté : 23 % en plaine seulement, 35 % en montagnes et 42 % en collines. Deux grandes chaînes de montagne le structurent fortement : les Alpes au nord, avec le point culminant du pays dans le mont Blanc à 4 810 m, et les Apennins qui courent depuis la côte Ligure jusqu’à Reggio di Calabria. Une seule grande plaine alluviale : la plaine du , d’environ 45 000 km2.

Située sur la ligne de contact des plaques africaine et européenne, l’Italie est sujette aux tremblements de terre et possède quatre volcans actifs : l’Etna, le Vésuve, le Vulcano et le Stromboli (ces deux derniers en mer Tyrrhénienne).

Les côtes présentent un très long développement, d’environ 7 500 km (dont la moitié forme le contour des îles).

Géologie[modifier | modifier le code]

Frontières[modifier | modifier le code]

Les frontières de l’Italie sont généralement marquées par des éléments physiques : la mer Ligure et la mer Tyrrhénienne à l’ouest, le canal de Sicile au sud, la mer Ionienne et la mer Adriatique à l’est, les Alpes au nord (mais dans la partie centrale la frontière s’écarte de la ligne de séparation des eaux, la Suisse s’étendant sur le versant sud avec notamment le Tessin). Le territoire italien englobe les deux micro-États du Vatican et de Saint-Marin et possède une enclave en Suisse, la localité de Campione d'Italia sur les rives du lac de Lugano.

Régions de l'Italie[modifier | modifier le code]

Les régions alpines[modifier | modifier le code]

Les régions alpines de l'Italie constituent la partie méridionale du massif alpin. La ligne de frontière entre l'Italie et les autres pays alpins suit généralement la ligne de partage des eaux, à l'exception notable de la région du Tessin qui forme un canton suisse bien que située sur le versant méridional. Elles s'étirent en forme d'arc de cercle sur une longueur d'environ 1 200 km, et comprennent d'ouest en est, les Alpes ligures, les Alpes maritimes, les Alpes cottiennes, les Alpes grées, les Alpes pennines, les Alpes lépontines, les Alpes rhétiques, les Alpes atésines, les Alpes carniques et les Alpes juliennes.

Les Apennins[modifier | modifier le code]

Les Apennins sont des chaînes de monts qui se développent sur une longueur de près de 1 500 kilomètres entre le nord, près du col de Cadibonae en Ligurie, jusqu'à la pointe ouest de la Sicile, et ils constituent l'épine dorsale montagneuse de la péninsule italienne.

Le point culminant des Apennins est le Corno Grande qui atteint 2 914 mètres dans le massif du Gran Sasso (région des Abruzzes), exception faite de l'Etna, 3 340 mètres, qui est un relief volcanique.

Les Alpes Apuanes constituent une petite particularité montagneuse entre la mer et les Apennins au niveau de Carrare en Toscane, avec ses ressources de marbre blanc.

La plaine du Pô[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : et Bassin du Pô.

Couvrant une étendue de 90 000 km2 entre le versant sud des Alpes et le versant nord des Apennins, la plaine du Pô ou plaine padane (du latin Padus, le ) est de loin la plus grande plaine italienne. Elle occupe la plus grande partie des régions Piémont, Lombardie, Vénétie, Frioul-Vénétie julienne et Émilie-Romagne. Elle est arrosée principalement par le Pô et ses affluents, mais recouvre aussi les basses vallées des fleuves côtiers des trois Vénéties, l’Adige, la Brenta, le Piave, le Tagliamento et l’Isonzo (dont une partie du cours se trouve depuis 1947 en Slovénie) et encore, le bassin du Reno et des autres fleuves de l'Émilie-Romagne qui vont directement à la mer Adriatique.

De forme générale triangulaire, longue de 347 km, elle s’élargit vers l’est sur un front maritime de 270 km entre Rimini au sud et l’Isonzo au nord-est. On distingue la haute plaine au nord et la basse plaine au sud. Il y a un million d’années, au début de l’ère quaternaire, la plaine du Pô était un immense golfe de la mer Adriatique.

Les régions côtières[modifier | modifier le code]

Les côtes de l’Italie s’étendent sur 7 456 km.

Pour les îles :

Les côtes très diverses qui bordent la péninsule :

Les îles... Voir aussi : Liste des principales îles d’Italie

Les îles couvrent un peu plus de 50 000 km2, soit 17 % du territoire italien, dont 49 000 km2 environ pour la Sicile et la Sardaigne. En dehors de ces deux grandes îles, de nombreuses îles mineures, souvent groupées en archipels, se trouvent le long des côtes italiennes, pour la plupart dans la mer Tyrrhénienne. Leur superficie totale atteint environ 1 000 km2, à peine 2 % de l’ensemble insulaire.

  • Les Îles Tremiti, situées dans l’Adriatique, au nord du Gargano : San Domino, Capraia, San Nicola.

Climat[modifier | modifier le code]

Carte climatique de l'Italie.PNG

Du fait de sa position géographique, l'Italie a un climat tempéré[2], avec de fortes variations régionales dues aux écarts de latitude, aux reliefs et à l’influence de la mer. Les températures moyennes varient de 11 °C au nord (Turin) à 16 °C au sud (Naples), les précipitations de 1 000 à 2 000 mm dans la zone alpine à 600 mm sur le versant adriatique. D'une région à une autre, le climat est varié : montagnard au niveau des Alpes, méditerranéen dans la péninsule ou, selon la Classification de Köppen, subtropical humide dans le nord et l'est de la plaine du Pô. Le climat devenant de plus en plus sec vers le sud et sur la façade orientale de la botte (l'aridité en été dure 2 mois en Toscane, 5 mois en Calabre)[3]. Si les hivers sont assez froids dans le nord, ils sont doux dans le centre et dans le sud, avec toutefois des variations sensibles selon l'altitude. L'été est chaud partout, moite dans la plaine du Pô, et très sec dans les régions méditerranéennes. Celles-ci sont aussi marquées également par de fortes pluies en automne et au printemps. Le climat est lié au relief[4].

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rivoluzione geografica: non è la Vetta d'Italia il " punto" più a nord.
  2. Atlante Geografico Metodico De Agostini (edizione 2001-2002). Novara, Istituto Geografico De Agostini. Pag. 85.
  3. Le quid
  4. L'Enciclopedia Geografica - Italia, vol. I , De Agostini Editore, 2004, page 78.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :