Géographie de l'Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géographie de l'Éthiopie
carte : Géographie de l'Éthiopie
Continent Afrique
Région Afrique de l'Est
Coordonnées 8° 00' N, 38° 00' E
Superficie
Côtes 0 km
Frontières 5 311 km
(Somalie 1 626 km, Érythrée 912 km, Soudan du Sud 883 km, Kenya 830 km, Soudan 723 km, Djibouti 337 km)
Altitude maximale 4 533 m (Ras Dashan)
Altitude minimale -125 m (Danakil)
Plus long cours d’eau Nil bleu, Aouach, Omo
Plus importante étendue d’eau Lac Tana, lac Aouach

Située au cœur de la corne de l'Afrique de l'est, l'Éthiopie possède la dixième plus grande superficie de l'Afrique avec un territoire de 1 127 127 km2. l'Éthiopie est encadrée au nord par l'Érythrée et le Soudan, à l'ouest par le Soudan du Sud, à l'est par Djibouti et la Somalie, et au sud par la Somalie et le Kenya.

Le pays est composé de hauts plateaux en son centre dont l'altitude varie entre 1800 et 3 000 mètres, et dont la plus haute montagne atteint 4 533 mètres. Un grand nombre de cours d'eau sillonne le plateau, notamment le Nil Bleu qui s'écoule depuis le lac Tana. Le plateau descend progressivement vers les basses terres du Soudan à l'ouest et les plaines inhabitées de Somalie au sud-est.

Le climat tempéré sur les hauts plateaux et chaud dans les basses terres favorisent le développement d'une faune et d'une flore très diversifiée.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Structure territoriale[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

L'Éthiopie est une terre de contrastes où les paysages changent constamment d'une région à l'autre, créant le microcosme d'un continent entier dans un pays de la taille de la France et de l'Espagne réunies. Ce contraste est en grande partie due à l'activité volcanique qui a formé cette région, il y a environ quarante millions d'année. Des failles profondes se sont alors ouvertes dans la roche et les couches sédimentaires laissant la lave basaltique lentement recouvrir la terre. La vallée du grand rift fend le pays en trois régions distinctes : les hauts plateaux occidentaux, les hauts plateaux orientaux et les plaines de la vallée du grand rift proprement dite.

Au centre du pays, les hauts plateaux culminent à des altitudes de 4 000 mètres avec le Ras Dashan qui s'élève à 4 620 mètres dans le massif du Simien ou le Guge qui culmine à 4 200 mètres[réf. nécessaire] dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud

Enfin, dans le sud et l'ouest des plaines de la vallée du grand rift, les pluies sont abondantes toutes l'année et dans les provinces de Kaffa et de Sidamo, le café qui y pousse naturellement est cultivé dans de grandes plantations.

Géologie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Volcans d'Éthiopie.
Carte topographique de l'Éthiopie mettant en évidence les plateaux (de marron à blanc)

Les hauts plateaux d'Afrique de l'est qui se prolongent en Éthiopie, se sont érigés lors de la formation de la vallée du Grand Rift. La composition des roches caractérise cette activité géologique qui a notamment été marquée au cours du temps par une intense activité volcanique.

Le sous-sol éthiopien est composé de roches sédimentaires et métamorphiques. En remontant l'échelle des temps géologiques, on trouve :

  • en surface, à une période récente : du Corail, des alluvions et du sable
  • au cénozoïque : des calcaires de Harrar
  • au Jurassique : Les calcaire fossilisés d'Antalo sont généralement horizontaux.
  • au Trias : Dans la région d'Adigrat, les roches métamorphiques sont invariablement recouvertes d'une couche de grès brun sur une épaisseur maximum de 3 m, elle-même recouverte de calcaire.
  • à l'archéen : À cette époque, les plateaux d'Éthiopie sont principalement composés de roches métamorphiques (du gneiss, du Micaschistes et de l'ardoise) que l'on retrouve dans les vallées profondes du Tigré et dans la vallée du Nil Bleu.

Le sous-sol est également composé de roches magmatiques provenant d'éruptions des nombreux volcans situés aux alentours.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Éthiopie possède de très nombreux cours d'eau (rivières et fleuves) qui parcourent le territoire, ainsi que plusieurs lacs parmi les plus importants du continent. Avec son réseau hydrographique particulièrement dense, l'Éthiopie est considérée comme le « château d'eau » de l'Afrique.

Les vastes plateaux basaltiques sont profondément entaillés par plusieurs rivières qui s'écoulent en direction du Nil, telles que le fleuve Tekezé au nord, l'Abbaï au centre, issue du lac Tana et qui correspond au cours supérieur du Nil Bleu, et la rivière Sobat au sud. Il faut également citer la rivière Awash qui court le long de la frontière djiboutienne, le Chébéli qui s'écoule jusque la mer Rouge et le fleuve Omo qui est la principale source du lac Turkana

Dans les montagnes et les plateaux de la région des nations, nationalités et peuples du Sud et de Gambela au sud-ouest de l'Éthiopie coulent les rivières Baro, Gilo, Akobo et d'autres affluents du Nil. Ces rivières descendent des montagnes en formant de grandes chutes d'eau et, comme la quasi-totalité des fleuves éthiopiens, elles ne sont pas navigables en amont.

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat de l'Éthiopie.

Le climat de l'Éthiopie varie considérablement en fonction des régions. La région Somali et celle du désert Danakil dans la région Afar ont un climat chaud et sec, créant des conditions semi-désertiques. Toutefois, la majeure partie du pays a un climat tempéré. L'Éthiopie est proche des tropiques, mais sa proximité de l'Équateur est équilibré par l'altitude. Dans les vallées profondes de Tekezé et du Nil Bleu, et de manière générale dans les zones situées en dessous de 1 200 mètres, les conditions climatiques sont tropicales et des maladies telles que la malaria sont prédominantes. Dans les hautes terres, en revanche, l'air est frais et vivifiant en été alors que les hivers sont maussades, les températures variant entre 15 °C et 25 °C. Les hautes montagnes ont un climat alpin.

Outre les variations du climat en fonction des régions et de l'altitude, l'Éthiopie connaît trois principales saisons. L'hiver, ou saison froide, dure d'octobre à février et est suivie d'une période sèche qui, vers la mi-juin, laisse la place à la saison des pluies qui est particulièrement intense en juillet et août. Dans les anciennes provinces de Godjam et Welega les fortes pluies continuent jusqu'en septembre et occasionnellement octobre. Les précipitations varient de 750 mm par an au Tigré à plus de 1 000 mm dans la vallée du Nil.

Environnement[modifier | modifier le code]

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Problèmes environnementaux[modifier | modifier le code]

Le pays doit faire face à d'importants problèmes environnementaux, principalement liés à la déforestation et aux espèces menacées.

La déforestation est aujourd'hui un problème écologique majeur. Au début du XXIe siècle, le pays avait perdu 98 % de ses forêts en un demi siècle. La couverture forestière est passée de 40 % de la surface du pays à seulement 2,7 %[1],[2]. Chaque année, l'Éthiopie perd près de 1 410 km2 de forêts naturelles qui couvrent aujourd'hui près de 130 000 km2. Du fait de la déforestation, le nombre d'animaux et plantes sauvages ne cesse de décliner[2].

Par ailleurs, cette déforestation est l'un des éléments qui explique que plusieurs espèces animales soient aujourd'hui menacées, telles que le loup d'Abyssinie, le singe gélada ou bien le lion d'Abyssinie.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Armature urbaine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ville de l'Éthiopie.

Réseaux de transport[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport en Éthiopie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]