Général Alcazar (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Général Alcazar (homonymie).

Général Alcazar

Naissance 1950
Melun
Décès 12 décembre 2013
Sète
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française
Années actives  ?-2013
Labels Le Chant du monde

Général Alcazar, de son vrai nom Patrick Chénière, est un auteur-compositeur-interprète et guitariste français né en 1950 à Melun et mort d'un cancer à Sète le 12 décembre 2013[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Chénière passe son enfance et le début de son adolescence entre la Nouvelle-Calédonie, Tahiti et Madagascar. Il arrive en France vers l’âge de 15 ans.

Après avoir créé plusieurs groupes éphémères dans les années 1970-80 (Vélo Rouge, Indigo blue, etc ), et joué sur diverses scènes européennes (Amsterdam, Istanbul, etc) avec des musiciens très divers comme Don Cherry, Can, etc , Patrick Chenières enregistre sous le nom de Général Alcazar un maxi 45 tours Just gettin' back into your heart en anglais, puis publie en 1998 La position du tirailleur, album entièrement écrit en français qui lui vaut la reconnaissance des médias[2].

Musicien excentrique aux textes absurdes et pince-sans-rire, Général Alcazar a le goût des instruments exotiques (ukulélé, bouzouki, mandoline, mélodica...) et une approche populaire de la musique, qui l'ont amené à collaborer avec le Catalan Pascal Comelade, à qui il a consacré une chanson (« L'Homme en noir », sur l'album Des Sirènes et des Hommes).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Maxi 45 tours : Just gettin' back into ya heart; XIS production
  • 1992 : Hunting dogs
  • 1995 : No comment
  • 1998 : La position du tirailleur
  • 2000 : Des Sirènes et des Hommes
  • 2002 : Le Rude et le Sensible
  • 2005 : Les loges de la lenteur
  • 2007 : Les singulières
  • 2014 : Pour servir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La dernière escale du Général Alcazar sur LeMonde.fr, 18 décembre 2013
  2. Le disque reçoit un « Choc » du magazine Le Monde de la musique.

Liens externes[modifier | modifier le code]