Gédrosie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Gédrosie est le nom antique d'une région qui correspond aujourd'hui au Balouchistan pakistanais. Elle est située au sud de l'Arachosie et de la Drangiane, à l'est de la Carmanie et à l'ouest de l'Indus.

La Gédrosie a été une satrapie de l'empire perse achéménide, avec pour capitale Pura (« la Ville » en sanskrit), site de l'actuel Iranshahr. En 325 av. J.-C., Alexandre le Grand, de retour d'Inde, a traversé la Gédrosie par le désert côtier du Makran, région particulièrement inhospitalière, couverte de marécages salés et comptant peu d'oasis. Cette terrible traversée, qui dure deux mois de la vallée du Purali jusqu'à Pura, aurait tué la moitié de ses effectifs soit 6 000 personnes. Les combats contre les habitants de la région sont d'une violence extrême. Alexandre divise ses troupes en trois corps, un dirigé par Ptolémée, un autre par Léonnatos et le troisième par lui-même, et ravage la région[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [lire en ligne], XVII, 94.