Géant-Bœuf du Carnaval de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Première sortie du Géant-Bœuf, le 7 juin 1998, au bas de la rue Le Vau (Paris 20e), près du square Sévérine : les élèves de l'École Nationale Supérieure des Métiers de la Viande - ENSMV qui vont porter le géant et Basile Pachkoff initiateur de la renaissance du Carnaval de Paris[1].
Caricature d'André Gill figurant le Bœuf Gras en larmes devant les carottes avec lesquelles il va cuire. Paru dans L'Éclipse, 7 février 1869.
Le clown géant monté sur tricycle du Bœuf Gras 1897.
Alexandra Bristiel restaurant le Géant-Bœuf fin janvier 2009.
Le 21 février 2009 veille de son dernier défilé, la nouvelle livrée du Géant-Bœuf : museau et menton dorés, chapeau rose fuchsia, chemise à fleurs.
Le Géant-Bœuf dans le camion qui va l'amener à Paris le 21 février 2009[2].
La vache et son roi amoureux défile au Carnaval de Paris 2010.

Le Géant-Bœuf du Carnaval de Paris est un géant catalan de Paris construit en 1998 à Gennevilliers près de Paris par le scénographe, décorateur, marionnettiste Rafaël Estève assisté de sa fille Ophélie. La chemise du géant a été réalisée par la couturière professionnelle Sofia Djerbi.

Rafaël Estève, auteur notamment des décors pour la série télévisée Le Manège enchanté, est né en 1926 à Sabadell et a étudié la scénographie à Barcelone. Arrivé en France en 1950 il connaît bien la tradition des géants de Catalogne et s'en est inspiré pour créer le Géant-Bœuf.

Pour sa création l'artiste s'est aussi inspiré librement du dessin de Gill figurant le Bœuf Gras. Dessin paru en première page de L'Éclipse, le 7 février 1869.

En juin 2009, le Géant-Bœuf a disparu dans l'incendie du grenier de la maison où il était entreposé à la campagne entre deux carnavals.

Histoire du Géant-Bœuf[modifier | modifier le code]

L'année de la renaissance de la Promenade du Bœuf Gras, cortège du Carnaval de Paris, les organisateurs, Alain Riou et Basile Pachkoff se retrouvèrent avec deux dates annoncées pour cet évènement : le 7 juin ou le 27 septembre 1998.

Cette dernière date fut finalement retenue. Restait la première déjà connue du public.

Pour ne pas tout annuler ce jour-là il fut décidé qu'il y aurait le 7 juin un « cortège de pré-carnaval ».

Comme il n'était pas question de faire venir la vache du Carnaval à Paris[3], elle fut remplacée à ce défilé par le géant construit bénévolement et spécialement pour l'occasion par un ami de Basile Pachkoff : Rafaël Estève.

Il ressort le 27 septembre 1998[4] et revient ensuite, chaque année participer au cortège du Carnaval de Paris, en suivant la vraie vache héroïne de la fête. Il est porté lors de ses deux premières sorties. À partir de 1999 il défile monté sur un petit tracteur genre quad.

En janvier 2009 le Géant-Bœuf a été restauré et modifié par Alexandra Bristiel assisté de Basile Pachkoff : le museau et le menton ont été dorés, la chemise fleurie, le nœud papillon légèrement modifié par l'ajout en son milieu d'une pièce de tissu bleu clair avec des motifs bleu foncé et le chapeau repeint en couleur rose fuchsia.

En juin 2009, quelques mois après avoir défilé à la Promenade du Bœuf Gras le 22 février 2009, le Géant-Bœuf, qui était entreposé à Bugeat en Corrèze a été anéanti dans un incendie.

Suite à cela, Basile et Alexandra demandent à Catherine Poulain, Scénographe et Sculpteur, impliquée dans la renaissance du Carnaval de Paris depuis 1994, de concevoir et réaliser un nouveau géant qui remplacera celui de Rafaël Estève, et qui surmontera le quad dans le Carnaval de Paris 2010. Ce qu'elle fera bénévolement et à ses frais durant deux mois de préparation avec une structure en métal, des matériaux de récupération; plastique, carton, papier collé, et peinture acrylique, dans son garage à Gif-sur-Yvette. Il sortira pour la première fois le 14 février 2011, qui est aussi le jour de la Saint Valentin. Le géant représente la vache et son roi amoureux enlacés avec des notes de musique. Malheureusement lors de son transport retour, il est partiellement endommagé, et la Mairie de Paris décide de supprimer la prise en charge du transport du quad et du géant qui était effectuée depuis 1998, sous prétexte de vouloir faire des économies, en 2011.

Le Carnaval de Paris a connu jadis d'autres géants : par exemple un clown géant monté sur un tricycle figure en tête du cortège de la Cavalcade du Bœuf Gras 1897. Œuvre du carnavalier niçois Durante il est filmé par les équipes des frères Lumière. En 1907 un agent de police géant, également monté sur un tricycle défile au Carnaval de Paris, ainsi que, vers la même époque, le géant Gayant, venu spécialement de Douai à cette occasion.

Technique de fabrication[modifier | modifier le code]

Rafaël Estève et Basile Pachkoff : schéma technique pour construire un géant[5].

Selon cette technique peuvent être également construits des géants miniatures, des géants pour enfants, hauts d'environ deux mètres.

La fabrication, non comptée la chemise réalisée à part, a demandé trois semaines de travail pour deux personnes. Le coût en matériaux s'est élevé en mai 1998 à 3 500 francs[6].

Les matériaux utilisés : planche de latté, tasseaux de bois, vrai nœud papillon en tissu jaune, grillage de poulailler, fil de fer, mousse polyéther, polystyrène expansé (pour les cornes, recouvertes ensuite de couches de papier collées, et pour les sabots taillés puis poncés enduits et peints), papier journal, papier mâché, carton de falla[7], tissus, fil à coudre, fourrure synthétique, laine (pour le bout de la queue), ficelle (grosse pour créer la bordure du canotier et plus fine pour coudre les boutons en bois, sur la chemise), couvercles métalliques de pots de confiture (pour réaliser les boutons de manchettes), peinture, colle, cirage, enduis, vernis.

Le Géant-Bœuf n'a pas été conçu initialement pour durer. Avec ce genre de fabrication ce type de géant est fait pour servir au cours d'un carnaval seulement. La continuité de son utilisation durant une dizaine d'années l'a amené à toutes sortes de dégradations. En particulier ses cornes très fragiles, réalisées en polystyrène expansé monté sur une très petite, courte et large cheville en bois, ont été brisées plusieurs fois. Ces dégradations ont été réparées au fur et à mesure.

À l'origine les quatre tasseaux sur lequel le géant repose étaient munis de rallonges en bois peint. Celles-ci ont été perdues après quelques années d'utilisation.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sur cette photo le Géant-Bœuf posé à terre repose sur ses pieds munis de rallonges. La participation des élèves de l'École Nationale Supérieure des Métiers de la Viande a été souhaitée par les organisateurs Alain Riou et Basile Pachkoff, en référence aux garçons-bouchers qui accompagnaient le Bœuf Gras en février 1739 à Paris. D'autres élèves de la même école le porteront lors du cortège de renaissance du Carnaval de Paris le 27 septembre 1998. L'École Nationale Supérieure des Métiers de la Viande qui forment de nouveaux bouchers se trouve 37 boulevard Soult à Paris dans le 12e arrondissement. Dans le milieu de la boucherie française elle est couramment appelée « l'école du boulevard Soult ».
  2. On aperçoit au fond du camion le petit tracteur quad sur lequel il va défiler.
  3. Elle était déjà montée à Paris pour être exposée dans le stand du Carnaval du 1er au 8 mars 1998 au Salon International de l'Agriculture et avait été présentée en musique dans le grand ring au moment de la finale du Concours Général Agricole.
  4. Le Parisien, Édition de Paris, du 28 septembre 1998, a illustré son article sur la renaissance du Carnaval de Paris avec une photo du Géant-Bœuf porté par les apprentis-bouchers.
  5. Le schéma réalisé en juillet 1995 est également disponible sur Commons en format pdf téléchargeable : Schéma technique pour construire un géant.
  6. 533 euros 57, non compté l'évolution du coût de la vie depuis cette date.
  7. Produit traditionnellement utilisé pour la fabrication des géants en Catalogne. Il ressemble au carton utilisé en France pour la fabrication des boîtes pour les œufs. Le carton de falla est facile à trouver en Espagne. Il n'en existe qu'un importateur en France où ce produit, très pratique d'utilisation, est peu connu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Rafaël Estève et Basile Pachkoff Manière de réaliser une grande figure de Carnaval, schéma technique imprimé, juillet 1995.
  • Dossiers Actualités Carnaval de la Bibliothèque historique de la ville de Paris.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]