Gène klotho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clotho (homonymie).

Le gène KLOTHO serait un gène responsable de la synthèse de la protéine KLOTHO impliquée dans le processus de vieillissement.

Sa fonction a été découverte en 1997[1]. Il est exprimé dans plusieurs tissus. La protéine KLOTHO serait un cofacteur d'un facteur de croissance fibroblastique FGF23[2]. Elle augmente l'activité de certains canaux calciques (TRPV5 et TRPV6)[3]. La vitamine D pourrait moduler son activité[4].

Son déficit favoriserait l'apparition de calcifications vasculaires chez la souris[5] et chez l'homme[6] en entraînant une dysfonction de l'endothélium des vaisseaux[7].

Intelligence[modifier | modifier le code]

Une étude scientifique met en évidence un effet bénéfique de ce gène outre que la longévité.

Les porteurs du variant KL-VS , soit l’allèle G du snp rs9536314 [8] , ont eu de meilleures performances intellectuelles par rapport aux non-porteurs, quel que soit l'âge ou le niveau d'éducation. [9]L'effet de ce variant sur les performances cognitives est tel qu'il est autant efficace et ainsi, protecteur chez les personnes qui sont également porteuses du variant ApoE4 qui augmente les risques d'Alzheimer. Les souris mutantes KL-VS ont vécu plusieurs mois de plus que les autres et ont effectués certains tests cognitifs chronométrés jusqu'à 2,5 fois plus vite, révélant son avantage significatif dans l'apprentissage et la mémoire.

Ce variant, tant chez l'homme que chez la souris, augmente l’activation des NMDAR, une forme de plasticité synaptique.Théoriquement, le variant augmenterait d'environ 6 points le Quotient Intellectuel faisant de klotho le gène connu ayant le plus d'impact sur l'intelligence à ce jour, devant les gènes NPTN et HMGA2. [10]

Cependant il semblerait que le génotype homozygote rs9536314 GG se traduit par un effet inverse, une baisse des performances cognitives et de la longévité [11] [12] ce qui expliquerait que la sélection naturelle ne le maintienne qu'a une fréquence faible dans la population : 2 personnes sur 10 sont hétérozygotes et environ 1 sur 10 est homozygote. [13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kuro-o M, Matsumura Y, Aizawa H et al. Mutation of the mouse klotho gene leads to a syndrome resembling ageing, Nature, 1997;390:45– 51
  2. Urakawa I, Yamazaki Y, Shimada T et al. Klotho converts canonical FGF receptor into a specific receptor for FGF23, Nature, 2006;444:770–774
  3. Lu P, Boros S, Chang Q, Bindels RJ, Hoenderop JG, The beta-glucuronidase klotho exclusively activates the epithelial Ca2+ channels TRPV5 and TRPV6, Nephrol Dial Transplant, 2008;23:3397–3402
  4. Forster RE, Jurutka PW, Hsieh JC et al. Vitamin d receptor controls expression of the anti-aging klotho gene in mouse and human renal cells, Biochem Biophys Res Commun, 2011;414:557–562
  5. Hu MC, Shi M, Zhang J, Quinones H, Griffith C, Kuro-o M, Moe OW, Klotho deficiency causes vascular calcification in chronic kidney disease, J Am Soc Nephrol, 2011;22:124– 136
  6. Lim K, Lu T-S, Molostvov G, Lee C, Lam FT, Zehnder D, Hsiao L, Vascular klotho deficiency potentiates the development of human artery calcification and mediates resistance to fibroblast growth factor 23, Circulation, 2012;125:2243– 2255
  7. Saito Y, Yamagishi T, Nakamura T et al. Klotho protein protects against endothelial dysfunction, Biochem Biophys Res Commun, 1998;248:324–329
  8. (en) « dbsnp short genetic variation »
  9. (en) « Life Extension Factor Klotho Enhances Cognition »
  10. (en) « Genes and intelligence The 3% solution »
  11. (en) « KLOTHO genotype and cognitive ability in childhood and old age in the same individuals. »
  12. (en) « Association of human aging with a functional variant of klotho »
  13. (en) « dbsnp short genetic variation »