Gâteau des Rois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gâteau des Rois
Image illustrative de l'article Gâteau des Rois
Gâteau des Rois

Autre nom pogne, còca, tortell, roscón del reyes, reiaume
Lieu d’origine Provence, Languedoc, Catalogne, Espagne
Place dans le service dessert
Température de service froide
Ingrédients brioche parfumée à l'eau de fleur d'oranger recouverte de sucre et de fruits confits

Le gâteau des Rois ou couronne des Rois (en catalan, tortell de Reis, en espagnol, roscon de Reyes, en occitan, Reiaume[1], corona dels Reis) est une sorte de brioche de forme torique, parfumée à l'essence de fleur d'oranger et recouverte de sucre ainsi que de fruits confits. Elle est traditionnellement dégustée en Provence et dans le reste du Sud de la France, lors de l'Épiphanie. La limite entre zones de consommation préférentielle de la galette (au Nord) et du gâteau (au Sud) suit approximativement la limite entre zones linguistiques : langue d'oïl et nord-occitan, d'une part, et occitan du sud, d'autre part[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Gâteau des rois et sa couronne

C'est l'équivalent de la galette des Rois du nord de la France, pour célébrer l'Épiphanie. Elle se trouve surtout en Provence et en Languedoc, où elle se nomme reiaume, còca ou corona dels reis, en Espagne (Roscón de reyes), et au Portugal (Bolo rei).

Une tradition similaire existe à La Nouvelle-Orléans qui aurait été exportée de la France. C'est le King cake.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine des gâteaux des rois semble être liée aux Saturnales romaines. Ces célébrations étaient dédiées au dieu Saturne, afin de fêter l'augmentation des jours après le solstice d'hiver. Lors de ces cérémonies était fait un gâteau rond fourré de figues, de dattes et de miel, divisé en parts égales entre les maîtres et les esclaves. À l'intérieur du gâteau était introduite une fève, et celui qui avait la chance de la trouver dans son morceau était nommé roi[3].

Rituel[modifier | modifier le code]

Le sujet du gâteau des rois.

Cette tradition est parvenue en France par l'intermédiaire de la papauté d'Avignon où le premier tirage des Rois eut lieu à la fin du XIVe siècle au couvent des dominicains[4].

De nos jours c'est le plus jeune de l'assemblée qui ferme les yeux ou se place sous la table et on lui désigne chaque part de gâteau afin qu'il l'attribue à un convive.

Il y a deux fèves dans le gâteau :

  • le sujet, en porcelaine, qui représente traditionnellement un personnage de la crèche ;
  • la fève proprement dite.

Celui qui tire la fève est le roi; le petit sujet (plus mignon) est pour la reine, dans certains cas celui qui tire la fève doit payer le prochain gâteau.

Différents gâteaux des rois aux fruits confits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.le-beausset-en-provence.com/provence-traditions-%C3%A9piphanie.html
  2. Jean-Laurent Cassely, « La carte de France des mangeurs de galette à la frangipane et des amateurs de gâteau des rois », Slate.fr,‎ 16 janvier 2014 (lire en ligne)
  3. L'épiphanie sur le site joyeuse-fete.com
  4. Le gâteau des rois sur le site enprovence.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :