Futur simple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le futur simple est un tiroir verbal de la conjugaison des verbes français. C'est un temps simple qui appartient au mode indicatif et s'emploie principalement pour exprimer une action à venir.

Usages du futur simple[modifier | modifier le code]

Outre son usage général (action considérée comme à venir), le futur simple admet couramment plusieurs autres usages.

Futur associé à une condition

On peut également l'employer pour une supposition, la supposition ayant alors une plus forte probabilité que quand on emploie le conditionnel. Il se couple au présent comme le conditionnel se couple à l'imparfait.

  1. « Si je gagne à la loterie, j'achèterai une grande maison à la campagne. » (présent + futur)
  2. « Si je gagnais à la loterie, j'achèterais une grande maison à la campagne. » (imparfait + conditionnel présent)

(la première phrase s'emploie quand on vient d'acheter le billet, la seconde peut être employée alors qu'on ne joue même pas)

On parle alors de « futur à valeur modale de conditionnel », expression critiquée car provoquée en fait par le statut de mode donné au conditionnel.

Futur à valeur d'impératif
EX : Vous me nettoierez tout ça pour demain.
Futur d'atténuation
EX : Je vous demanderai de ne pas fumer ici.
Futur exprimant une vérité générale
EX : Paris sera toujours Paris.
Futur historique
EX : Napoléon naît en 1769. Trente ans plus tard, il sera Premier consul.
Futur conjectural
EX : On sonne. Ce sera le facteur.


Des expressions telles que « tu me diras... » sont de nature rhétorique (ou oratoire) ; elles expriment une anticipation, réelle ou feinte, d'une intervention de l'interlocuteur :

EX : Il a pris sa retraite. Tu me diras, il était temps. (réponse possible : Je n'ai rien dit).

Formation du futur simple en français[modifier | modifier le code]

Ce n'est pas par hasard que les terminaisons concordent avec la forme du présent du verbe avoir. Le futur simple latin fut abandonné par les Romains dans leur langue familière à l'époque impériale et il fut remplacé par une combinaison de l'infinitif et le présent du verbe habere, par exemple dans la phrase d'Augustinus (à propos du royaume de Dieu) :

Petant aut non petant venire habet. (Qu'on l'appelle ou non, il viendra.)

En effet, le futur simple français est issu du futur périphrastique latin (habeo cantare, inversé en cantare habeo, a donné cantare ai, puis par fusion chanterai), ceci pour toutes les personnes sauf les premières et deuxièmes personnes du pluriel, qui ont reçu un traitement différent.

Pour ces personnes, le futur simple serait chantereins et chantereiz si elles avaient subi les mêmes transformations. En réalité, la forme contemporaine du futur simple provient d'une analogie des morphèmes flexionnels avec ceux du présent de l'indicatif chantons, chantez.

Exemples de conjugaisons[modifier | modifier le code]

Envoyer
j'enverrai
tu enverras
il enverra
nous enverrons
vous enverrez
ils enverront
Dormir
je dormirai
tu dormiras
il dormira
nous dormirons
vous dormirez
ils dormiront
Être
je serai
tu seras
il sera
nous serons
vous serez
ils seront
Avoir
j'aurai
tu auras
il aura
nous aurons
vous aurez
ils auront
Oublier
j'oublierai
tu oublieras
il oubliera
nous oublierons
vous oublierez
ils oublieront

terminaisons :

Au futur simple, toutes les terminaisons sont les mêmes dans tous les groupes : -rai, -ras, -ra, -rons, -rez, -ront

Lien externe[modifier | modifier le code]