Futog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Futog
Футог
L'église orthodoxe serbe de Futog
L'église orthodoxe serbe de Futog
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka méridionale
Ville Novi Sad
Code postal 21 410
Démographie
Population 20 607 hab. (2011)
Densité 257 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 14′ 28″ N 19° 42′ 36″ E / 45.2411, 19.7145° 14′ 28″ Nord 19° 42′ 36″ Est / 45.2411, 19.71  
Altitude 85 m
Superficie 8 030 ha = 80,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Futog

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Futog

Futog (en serbe cyrillique : Футог ; en hongrois : Futak ; en allemand : Futok) est une ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine et sur le territoire de la Ville de Novi Sad, district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, elle comptait 20 607 habitants[1].

Le nom de la ville provient d'un terme slavon désignant la « bouche ». La ville s'étend d'ouest en est autour d'une rue principale de 8 km de long.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

Même si elle est antérieure, la présence des Slaves est attestée sur l'actuel territoire de Futog à partir du IXe siècle, à un moment où la région faisait partie de l'Empire bulgare et au temps où le voïvode Salan régnait sur la Bačka. La présence des Hongrois date du Xe siècle, après que Salan fut battu par le Royaume de Hongrie.

Futog est mentionnée pour la première fois en 1224, quand la ville fut dévastée par les Tatars. Au XIVe siècle, elle fit partie des possessions de la faille Futaky. Au XVe siècle, elle devint un important centre commercial ; à cette époque elle faisait partie des possessions d'un certain Job Goryansky.

En 1526-1527, elle appartint à l'empire de Jovan Nenad et, entre 1528 et 1686, elle se retrouva sous domination ottomane.

À partir de 1686, Futog fut autrichienne. Entre 1696 et 1868, Futog fut gouvernée par des princes désignés pour une année ; cette fonction princière était en fait purement symbolique.

Lors de la révolte serbe de 1848-1849, Futog fit partie de la Voïvodine de Serbie, une région autonome au sein de l'Empire d'Autriche. Entre 1849 et 1860, elle fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš.

Après l'effondrement de l'Autriche-Hongrie en 1918, la ville fut intégrée au Royaume de Serbie, qui devint le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, puis, en 1929, le Royaume de Yougoslavie. À partir de cette époque, Futog connut les aléas historiques du reste du pays.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
5 366 6 049 8 256 10 614 14 664 16 048 18 582[2] 18 269[1]


Évolution de la population

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Monuments et architecture[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La ville de Futog possède un centre de culture et d'information appelé Mladost, un orchestre, un groupe de folklore, une bibliothèque (Jovan Jovanović Zmaj), un certain nombre de galeries etc.

Éducation[modifier | modifier le code]

La première école de la ville fut créée en 1707. Aujourd'hui, Futog possède deux écoles primaires, l'école Desanka Maksimović et l'école Miroslav Antić. Elle possède également un lycée agricole.

Sport[modifier | modifier le code]

Futog possède une salle destinée aux manifestations sportives, ainsi que deux clubs de football, le OFK Futog et le FK Metalac-Asco Vidak, deux clubs de volley-ball, l'OKK Futog et le RFU, ainsi qu'un club de handball, le RK Metalac.

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Radio Futog émet sur 97,5 et 99,5 MHz FM et la Radio Srna émet sur 91,90 MHz FM.

Transports[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  4. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]