Fusion des lignes 3 bis et 7 bis du métro de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fusion des lignes
3 bis et 7 bis
Réseau Métro de Paris
Année d’ouverture non définie
Terminus Château-Landon - Gambetta
Exploitant RATP
Matériel utilisé à déterminer
Points d’arrêt 12 (à 14 si prolongement à Château-Landon et si ouverture de Haxo)
Longueur environ 5 km
Distance moyenne entre points d’arrêt 415 m
Communes desservies 1
Lignes connexes (1) (2) (3) (3bis) (4) (5) (6) (7) (7bis) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14)

Dans son schéma directeur, la région Île-de-France propose un raccordement des actuelles lignes 3 bis et 7 bis (prolongée jusqu'à Château-Landon) du réseau métropolitain de Paris. Cette nouvelle ligne, si elle était créée, suivrait un court parcours à l'est de Paris, dans les 10e, 19e et 20e arrondissements.

Histoire des lignes concernées[modifier | modifier le code]

Carte détaillée des voies sur la ligne 7 bis autour de la station Pré Saint-Gervais et de la station fantôme Haxo, et des lignes 3 bis et 11 autour de la station Porte des Lilas.

Origine du projet[modifier | modifier le code]

La fusion des lignes 3 bis et 7 bis est proposée à la phase 1 (horizon 2007-2013) du projet du Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF)[2]. Ce raccordement, actuellement à l'étude, réutiliserait probablement la voie des Fêtes et la voie navette, permettant éventuellement l'ouverture de la station fantôme Haxo. Par ailleurs, l'avant-projet du SDRIF prévoit un prolongement de la ligne à Château-Landon pour cette même période. La création de cette station sur cette future ligne nécessiterait toutefois de très importants travaux de génie civil : le tunnel devra être créé de toutes pièces au sud de Louis Blanc et cette dernière station devrait faire l'objet d'aménagements très lourds.

Cette fusion est à nouveau mentionnée dans le Schéma directeur de la région Île-de-France 2030 adopté par la conseil régional le 18 octobre 2013[1].

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

Figurent ci-après les caractéristiques de la ligne telles qu'elles résulteraient de la fusion des lignes 3 bis et 7 bis, si elle a effectivement lieu.

Tracé[modifier | modifier le code]

Plan de la ligne résultant de l'éventuelle fusion des lignes 3 bis et 7 bis.
Tracé géographiquement exact de la ligne.

Liste des stations possibles[modifier | modifier le code]

          Station Communes desservies Correspondances[3]
    o     Château-Landon 10e (M)(7)
(M)(4)(5)(7) (Gare de l'Est)
(RER)(E) (Magenta) (à distance)
TransilienLigne P du Transilien
grandes lignes
    o     Louis Blanc 10e (M)(7)
    o     Jaurès 10e, 19e (M)(2)(5)
    o     Bolivar 19e
    o     Buttes Chaumont 19e
    o     Botzaris 19e
    o Danube 19e
  o       Place des Fêtes 19e (M)(11)
      o   Pré Saint-Gervais 19e (T)(3b)
o     Haxo 19e (T)(3b)
    o     Porte des Lilas 19e, 20e (M)(11), (T)(3b)
    o     Saint-Fargeau 20e
    o     Pelleport 20e
    o     Gambetta 20e (M)(3)

Particularités[modifier | modifier le code]

  • La station Place des Fêtes serait desservie dans la direction Gambetta ; elle comporte deux voies autour d'un quai central ; la voie située côté Nord servirait de garage.
  • La station Danube serait, à l'inverse, desservie dans la direction Château-Landon ; elle comporte également deux voies, la section de Pré-Saint-Gervais à l'entrée est de la station Botzaris étant à deux voies dont l'une sert de garage et plus récemment d'atelier d'entretien courant des rames de la ligne.
  • La ligne traverserait le quartier des Buttes Chaumont, jadis constellé de carrières de gypse. Le creusement des tunnels de la ligne fut difficile. Afin d'assurer la stabilité de la station Danube, construite sur un terrain meuble fait de remblais, celle-ci est en fait juchée (en sous-sol) sur plusieurs piliers de 30 m de haut qui reposent sur le sol ferme.
  • La station Haxo devait permettre un raccordement entre les lignes 3 bis et 7 bis entre Place des Fêtes et Porte des Lilas afin de créer une ligne unique. Cette idée fut abandonnée en 1921, puis reprise par le SDRIF fin 2006.

Ateliers[modifier | modifier le code]

Le matériel roulant de la ligne serait normalement entretenu, comme celui de la ligne 3, aux ateliers de Saint-Fargeau.

Raccordements[modifier | modifier le code]

  • Vers la ligne 7 à l'extrémité sud des demi-stations Louis Blanc, sous réserve des modifications impliquées par le prolongement à Château-Landon ;
  • Vers la ligne 3 (au nord du terminus Gambetta sur la voie direction Château-Landon).

Tourisme[modifier | modifier le code]

Ce raccordement des actuelles lignes 3 bis et 7 bis se situera en périphérie du centre de Paris et ne desservira par conséquent aucun des monuments les plus célèbres. Elle traversera en revanche le canal Saint-Martin et le parc des Buttes-Chaumont, ainsi que le quartier d'Amérique, constitué en partie de villas, petites maisons entourées d'un jardinet le long de voies privées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] Île-deFrance 2030, Propositions pour la mise en œuvre / Annexe, document du 18 octobre 2013, p. 22, sur driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr, consulté le 31 janvier 2014.
  2. [PDF] Projet final de SDRIF adopté par le Conseil régional le 25 septembre 2008, p. 81 (papier), colonne de gauche et p. 138 (papier), colonne de droite, consulté le 3 octobre 2009 (p. 83 et p. 140 sur la version PDF)
  3. Pour alléger le tableau, seules les correspondances avec les transports guidés (métros, trains, tramways, ...) et les correspondances en étroite relation avec la ligne sont données. Les autres correspondances, notamment les lignes de bus, sont reprises dans les articles de chaque station.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]