FusionForge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FusionForge
Image illustrative de l'article FusionForge
Logo

Dernière version 5.3.2 (22 septembre 2014)
Écrit en PHP
Environnement Multiplate-forme (Linux, Type Unix, Mac OS X, Windows, etc...)
Langue Multilingue (+ de 10 langues dont français, anglais, allemand, espagnol, italien)[1]
Type Forge
Gestion de version
Développement
Licence GNU GPL
Site web fusionforge.org

FusionForge est un système de gestion de développement collaboratif de logiciels. Il fournit une interface unifiée à une série de logiciels serveur et intègre plusieurs applications à code source ouvert. Il s'agit essentiellement du renommage de la version libre du logiciel GForge, intervenu après la décision du GForge Group (éditeur de GForge) de ne plus maintenir que la version GForge AS (propriétaire). C'est donc un descendant direct du logiciel SourceForge.

FusionForge apporte les fonctionnalités suivantes : hébergement de projet, gestion de version de code source de logiciel (Bazaar, CVS, Darcs, Git et Subversion)[2], suivi de bugs (bogues) et messagerie. Ces fonctionnalités peuvent être déployées afin de faire fonctionner une forge logicielle auto-hébergé.

FusionForge est référencé au niveau ministériel ainsi que dans la recherche[3][4].

Historique[modifier | modifier le code]

À partir de février 2009, quelques-uns des développeurs de GForge ont poursuivi le développement de l'ancienne version du code source en open source sous le nouveau nom de FusionForge. Cette action a eu lieu après que le GForge Group s'est concentré sur le développement du logiciel commercial GForge Advanced Server[5]. L'historique précédent du code source de base est documenté sur la page web GForge.

Principales fonctionnalités[modifier | modifier le code]

  • gestion multi-projets,
  • gestion des droits utilisateurs définis par des rôles
  • fournit un système de gestion des incidents intégré qui permet le suivi de rapports de bogues (bugs) et demandes d'évolutions, il est possible d'utiliser à la place de celui-ci Mantis-BT via un plugin fourni par FusionForge
  • flux de nouvelles accessibles par RSS 2.0 / ATOM,
  • support de Wiki multi-projets utilisant au choix : MediaWiki utilisé par Wikipedia ou MoinMoin ou PhpWiki via des plugins fournis par FusionForge
  • forums multi-projets,
  • intégration avec divers gestionnaires de suivis de versions : Subversion (SVN), Git, Bazaar, CVS, Mercurial (hg), GNU arch, Darcs and IBM Rational ClearCase,
  • authentification pour se connecter à FusionForge par différents plugins au choix via AuthBuiltIn (authentification interne de FusionForge utilisant un identifiant et mot de passe), LDAP, CAS, OpenID, AuthHttpd (authentification via module du serveur web Apache HTTPD)
  • multilingue (26 langues disponibles pour la 5.2.0),
  • support de bases de données : PostgreSQL, (pour MySQL le code nécessite d'etre réactualisé [6]),
  • listes de diffusion s'appuyant sur le serveur GNU Mailman,
  • vue sous forme de diagramme de GANTT de taches à réaliser dans le temps
  • gestionnaire de taches diverses à traiter
  • gestionnaire de documents permettant d'héberger differents documents et de les trier par version de logiciel
  • vue activité listant tous les évènements sur un projet utilisant FusionForge (ouverture de tickets de bugs, nouveau article de forum, etc ...)
  • gestionnaire de sondages
  • programmation pour interrroger les services de la forge via l'API REST via le plugin OSLC-CM.
  • support d'intégration continue logicielle via un plugin pour Hudson ou Jenkins (fork de Hudson),
  • support de l'IDE Eclipse qui permet de gérer des tickets et des taches directement depuis Eclipse en suivant l'approche traditionnelle de Mylyn via le plugin connecteur FI-Ware SOAP,
  • plus de 50 plugins différents.

Installations notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]