Furia à Bahia pour OSS 117

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Furia à Bahia pour OSS 117

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Chutes d'Iguazú à la frontière du Brésil et de l'Argentine
Un site de tournage extérieur

Titre original Furia à Bahia pour OSS 117
Réalisation André Hunebelle
Scénario Pierre Foucaud
André Hunebelle
Jean Halain
Acteurs principaux
Sociétés de production Production Artistique et Cinématographique
CICC
Produzioni Cinematografiche Mediterranee
Da. Ma. Produzione
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film d'aventure
Film d'espionnage
Sortie 1965
Durée 99 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Furia à Bahia pour OSS 117 est un film franco-italien réalisé par André Hunebelle, sorti en 1965.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Amérique latine, et singulièrement le Brésil, est en proie à une agitation certaine : des hommes politiques sont assassinés lors d'attentats-suicides perpétrés par des meurtriers kamikazes agissant comme en état d’hypnose. Hubert Bonnisseur de la Bath, alias OSS 117, est envoyé sur place par la CIA pour enquêter…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

« Je retourne au Brésil[5] avec Hunebelle tourner Furia à Bahia pour OSS 117. […] Nour prendrons un petit avion pour aller tourner la fin du film sur les magnifiques et énormes chutes d'Iguazú, qui font frontière avec l'Argentine, je crois… Pour un des derniers plans, un vieil homme nous emmène en barque à travers un dédale extrêmement dangereux jusqu'à un grand rocher plat où nous devons échanger un baiser passionné et… fin du film. […] Si le vieil homme se plante, nous dit-on, ne serait-ce que d'un mètre trop à droite ou trop à gauche, nous serons emportés par les courants et projetés dans les chutes sans aucune chance de pouvoir nous en sortir… c'est très impressionnant d'entendre cela. Lent trajet entre les rochers avec, en fond, le bruit de plus en plus assourdissant des chutes qui se rapprochent. Nous sommes étrangement silencieux… Eh bien contents lorsque, plan tourné, nous aurons retrouvé les berges et l'équipe du film, soulagée elle aussi. »

— Mylène Demongeot, Tiroirs secrets, Le Pré aux clercs, 2001, (ISBN 2842281314)

Comme pour Sean Connery (les premiers James Bond 007), Kerwin Mathews (OSS 117) et Frederick Stafford (OSS 117), c'est Jean-Pierre Duclos qui double ces comédiens en français. (Thierry L. Baccou)

André Hunebelle a décidé d'évincer Kerwin Mathews qui tenait le rôle titre dans les deux premiers films, ce dernier étant trop gourmand sur son cachet, pour le remplacer par Frederick Stafford, un inconnu qui effectuait alors ses premiers pas au cinéma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Selon Unifrance (Cf. lien externe)
  2. Selon Cineressources.net (Cf. lien externe)
  3. a et b Selon IMDB (Cf. lien externe)
  4. Durée annoncée par le CNC.
  5. Mylène Demongeot fait référence à son précédent séjour lors du tournage de Copacabana Palace, film de Steno (1962).

Liens externes[modifier | modifier le code]