Furfural (maladie professionnelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une intoxication par le furfural est reconnue, en France, comme maladie professionnelle sous certaines conditions.

Cet article relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical.

Législation en Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Régime général[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour que les affections provoquées par le furfural soient prises en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Général[1]. Date de création : 22 juin 1984

Tableau N° 74 RG

Affections professionnelles provoquées par le furfural et l'alcool furfurylique

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Rhinite récidivant en cas de nouvelle exposition au

risque ou confirmée par test.

7 jours Travaux exposant aux émanations de furfural et d'alcool furfurylique

utilisés comme :

Asthme objectivé par explorations fonctionnelles Respiratoires récidivant en cas de nouvelle

exposition au risque ou confirmé par test.

7 jours

ou de matières plastiques en particulier pour la préparation et l'utilisation de moules en fonderie ;

Dermite eczématiforme récidivant en cas de

nouvelle exposition au risque ou confirmée par un test épicutané.

15 jours

Date de mise à jour : 11 février 2003

Furfural[modifier | modifier le code]

Données professionnelles[modifier | modifier le code]

Le furfural est utilisé comme solvant en raffinage pétrochimique pour séparer les diènes (qui sont utilisés pour fabriquer le caoutchouc synthétique) des autres hydrocarbures.

Le furfural, avec son odeur épicé et amandé, est utilisé dans la fabrication d'arômes chocolat, caramel, beurre, noix cannelle, café, pain ou bien de liqueur. Son numéro fema/GRAS est le 2489[2].

Le furfural, ainsi que son dérivé l’alcool furfurylique, peut être utilisé seul ou en association avec le phénol, l’acétone, ou l’urée pour fabriquer des résines résistantes. Ces résines sont utilisées dans la fabrication des fibres de verre, de certains pièces d’avions, et de freins dans l’industrie automobile.

Le furfural est également utilisé comme intermédiaire de synthèse pour la production de solvants comme les furanes et le tétrahydrofuranne. L’Hydroxyméthylfurfural a été identifié dans une grande variété d'aliments transformés par la chaleur.

Données médicales[modifier | modifier le code]

Effets aigus[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il est ingéré ou inhalé, le furfural peut provoquer des symptômes similaires à ceux rencontrés dans l’intoxication par différents solvants, notamment une certaine euphorie, des maux de tête, des étourdissements, des nausées et, dans les cas extrêmes, la perte de conscience et la mort par insuffisance respiratoire. Le contact avec le furfural irrite la peau et les voies respiratoires et peut provoquer un œdème pulmonaire.

Effets chroniques[modifier | modifier le code]

L'exposition cutanée chronique peut entraîner une allergie cutanée à la substance, ainsi qu’une photosensibilisation. Dans les études de toxicité expérimentale, le furfural s’est révélé mutagène et a provoqué des tumeurs ainsi que des lésions du foie et des reins chez l’animal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous « les tableaux du régime Général », sur Bossons futés
  2. (en) TB Adamset al., « The FEMA GRAS assessment of furfural used as a flavour ingredient. Flavor and Extract Manufacturers' Association. », Food Chem Toxicol, vol. 35, no 8,‎ 1997, p. 739-751 (DOI 10.1016/S0278-6915(97)00056-2, résumé)

Sources spécifiques[modifier | modifier le code]

Sources générales[modifier | modifier le code]

Autres liens[modifier | modifier le code]

Internationalisation[modifier | modifier le code]