Fumiko Hayashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fumiko Hayashi

Fumiko Hayashi (林 芙美子, Hayashi Fumiko?, 31 décembre 190328 juin 1951) est une écrivaine et poétesse japonaise. Elle est une des figures majeures de la littérature japonaise et a écrit plus d'une centaine de romans et de nouvelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille extrêmement défavorisée, ses parents étant marchands ambulants, elle passa une enfance misérable sur les routes du Japon avant de monter à Tokyo à dix-huit ans. Elle fréquente alors les milieux de l’avant-garde littéraire et artistique tout en faisant divers petits métiers pour vivre. La pauvreté continue de la poursuivre et marquera durablement son œuvre, ainsi que sa vie amoureuse tumultueuse. Plusieurs hommes partagèrent sa vie avant son mariage avec le peintre Rokubin Tezuka (手塚 緑敏, Tezuka Rokubin?) en 1926.

La parution de son roman autobiographique au succès fulgurant Chronique de mon vagabondage (放浪記, Hōrōki?) lui donne une renommée et des ressources financières qui lui permettent de voyager, notamment en Chine et en France. Elle devient ensuite correspondante de guerre durant la période impérialiste du Japon et enchaîne les commandes pour divers journaux et revues.

L'après-guerre représente pour Fumiko Hayashi ses années de maturité. Elle signe alors ses plus grands chefs-d’œuvre, dont beaucoup sont adaptés au cinéma par Mikio Naruse : Derniers chrysanthèmes (Bangiku, 1948), Nuages flottants (Ukigumo, 1949-1950) et Le Repas (Meshi, 1951), qui restera inachevé.

Ses récits distanciés sont toujours empreints d'une tendresse envers les petites gens et leurs héroïnes. Avant sa mort, elle était devenue l'écrivain le plus populaire du Japon. Elle décède à quarante-huit ans d'une crise cardiaque à la suite d'un excès de travail.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :