Fulton Oursler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oursler (homonymie).

Fulton Oursler

Nom de naissance Charles Fulton Oursler
Autres noms Anthony Abbot, Arnold Fountain, Samri Frikell. Will Oursler, Gale Gallagher
Activités Romancier, dramaturge, essayiste
Naissance
Baltimore, Maryland, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 59 ans)
New York, État de New York
Langue d'écriture anglais américain
Genres Roman policier, drame, essai

Charles Fulton Oursler, né le à Baltimore, Maryland et décédé le à New York, est un écrivain et dramaturge américain. Il a également signé sous le pseudonyme de Anthony Abbot des romans policiers ayant pour héros l'inspecteur Thatcher Colt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le descendant d’une des premières familles à s’être installées à Baltimore. Après des études dans les écoles publiques, il exerce divers petits métiers : emballeur, employé saisonnier dans la construction, vendeur en gros dans le commerce des produits laitiers. Le soir, après sa journée de travail, il donne des spectacles de magie dans des cabarets. Devenu reporter en 1910 d’un journal de Baltimore, il en assure deux ans plus tard la rubrique musicale et théâtrale jusqu’en 1918. Il monte alors à New York pour devenir chroniqueur, puis administrateur d’un magazine spécialisé dans la musique. Il intègre plus tard l’équipe des {{en:Macfadden Publications}} et supervise pendant vingt ans les divers magazines du groupe, notamment quelques pulps de littérature policière. Son ascension dans le monde de la presse atteint son point culminant quand il est nommé éditeur en chef au Reader’s Digest en 1944, après avoir été chroniqueur à la radio pendant la Deuxième Guerre mondiale.

En parallèle à ses activités professionnelles, il entreprend une carrière littéraire en signant de son patronyme écourté : Fulton Oursler. D’abord tenté par le roman psychologique dans les années 1920, il en rédige bientôt quelques adaptations pour la scène, puis écrit des pièces de théâtre originales qui obtiennent de beaux succès sur Broadway. L’une d’elles, The Spider (1927), est une pièce policière où apparaît pour la première fois le personnage de Thatcher Colt auquel l’auteur consacrera, sous le pseudonyme de Anthony Abbot, une série de huit romans et deux nouvelles, et qui deviendra le héros d’une série radiophonique. En effet, intéressé en tant que journaliste par la lutte contre le crime, l’écrivain publie dès 1930 les enquêtes de l’inspecteur Colt de la police de New York. Très beau, froid et distant, Colt est doué d’une intelligence sans égale et applique des méthodes scientifiques et logiques éprouvées pour établir des preuves, résoudre les énigmes et faire condamner des coupables. Issu de la haute société, cet homme toujours élégamment vêtu a servi dans l’armée pendant la Première Guerre mondiale et ne manque pas de courage et de sang-froid quand il affronte le crime dans des intrigues dont le style rappelle Freeman Wills Crofts, Richard Austin Freeman, mais aussi S.S. Van Dine et la première manière de Ellery Queen.

Avec sa femme, Margaret Scott, il écrit deux romans policiers publiés sous le pseudonyme de Gale Gallagher. L’un de leurs fils, William Charles Oursler (1913-1985) est devenu auteur d’une douzaine de romans policiers signés Will Oursler, dont Le Dossier de Florence White, traduit en France dans la collection Détective-club no 80, en 1954.

Converti au catholicisme en 1943, Fulton Oursler a également écrit des ouvrages mystiques et des histoires religieuses qui ont été des best-sellers, notamment La Plus Grande Histoire jamais contée (1949), adaptée au cinéma par George Stevens en 1965 sous le titre homonyme. C'est sous la signature de Anthony Abbot qu'il publie toutefois en décembre 1945 dans le Rotarian magazine, puis, dans une version abrégée dans le Reader’s Digest, The Perfect Case, une nouvelle donnant une version romancée d’une affaire criminelle de 1924 entourant l’assassinat d’un prêtre catholique. Le texte connaît un tel retentissement qu’il devient le point de départ du scénario de Richard Murphy pour le film Boomerang ! (1947) de Elia Kazan, avec Dana Andrews. Ce scénario est nommé à la cérémonie des Oscars l’année suivante.

L’autobiographie de Oursler qui porte le même titre que son tout premier roman, Behold this Dreamer! (1924), a été publiée de manière posthume en 1964.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Behold this Dreamer! (1924)
  • Sandalwood (1925)
  • Stepchild of the Moon (1926)
  • The World’s Delight (1929)
  • The Great Jasper (1930)
  • Joshua Todd (1935)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Magician Detective and Other Weird Mysteries (2010), publication posthume

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • Perkins Cans a Louis Quinze (1920)
  • The Flying Turk (1922)
  • He Fell in Love with a Ghost (1922)
  • Forever and Forever, Amen! (1923)
  • Go and Sin no More (1923)
  • The Kind of Man That Ought to Be Shot (1923)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • Behold this Dreamer!: an autobiography (1964), publication posthume

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Spirit Mediums Exposed (1930)
  • A Sceptic in the Holy Land (1936)
  • The Precious Secret (1947)
  • The Happy Grotto (1949)
  • Father Flanagan of Boys Town (1949)
    Publié en français sous le titre La Vie ardente du père Flanagan de Boys Town, Paris, Éditions Sun, 1955
  • The Greatest Story Ever Told: A Tale of the Greatest Life Ever Lived (1949)
    Publié en français sous le titre La Vie passionnée du Galiléen, Paris, Seghers, coll. Vies passionnées, 1955 ; réédition sous le titre La Plus Grande Histoire jamais contée, Paris, Gérard et Cie, coll. Marabout Géant no 231, 1965
  • Why I Know There is a God (1950)
  • Modern Parables (1950)
  • A Child Life of Jesus (1951)
  • The Greatest Book Ever Written: The Old Testament Story (1951)
  • The Greatest Faith Ever Known: The Story of the Men Who First Spread the Religion of Jesus and of the Momentous Times in Which They Lived (1953), publication posthume
  • Lights Along the Shore (1955), publication posthume

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Sandalwood (1926), adaptation théâtrale du roman homonyme.
  • The Spider (1927)
  • Behold This Dreamer (1927), adaptation théâtrale du roman homonyme
  • All the King's Men (1929)
  • The Walking Gentleman (1942)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Whose Business Was It? (1948)
  • The Mistake (1950)
  • Why the Sun Stood Still (1950)

Publications signées Anthony Abbot[modifier | modifier le code]

Série Thatcher Colt[modifier | modifier le code]

  • About the Murder of Geraldine Foster ou The Murder of Geraldine Foster (1930)
    Publié en français sous le titre L’Assassinat de Geraldine Foster, Paris, Alexis Redier, coll. La Domino Noir no 22, 1932
  • About the Murder of the Clergyman's Mistress ou The Crime of the Century ou The Murder of the Clergyman's Mistress ou The Mysterious Murder of the Blonde Play-Girl (1931)
    Publié en français sous le titre Le Double Crime, Paris, Nouvelle Revue Critique, L’Empreinte no 68, 1935
  • About the Murder of the Night Club Lady ou The Night Club Lady ou The Murder of the Night Club Lady (1931)
    Publié en français sous le titre Le Crime de la Saint-Sylvestre, Paris, Nouvelle Revue Critique, L’Empreinte no 63, 1935 ; réédition, Paris, La Maîtrise du Livre, L'Empreinte Police no 18, 1948
  • About the Murder of the Circus Queen ou The Murder of a Circus Queen (1932)
    Publié en français sous le titre La Reine du cirque, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 404, 1951
  • About the Murder of A Startled Lady ou The Murder of a Startled Lady (1935)
    Publié en français sous le titre La Femme qui prit peur, Paris, Nouvelle Revue Critique, L’Empreinte no 93, 1936 ; réédition, Paris, La Maîtrise du Livre, L'Empreinte Police no 11, 1947
  • About the Murder of A Man Afraid of Women ou The Murder of a Man Afraid of Women (1937)
    Publié en français sous le titre L’Homme sans femme, Paris, Nouvelle Revue Critique, L’Empreinte no 138, 1938 ; réédition, Paris, La Maîtrise du Livre, L'Empreinte Police no 16, 1948
  • The Creeps ou Murder at Buzzards Bay (1939)
  • The Shudders ou Deadly Secret (1943)

Autres romans non policiers, en collaboration avec Achmed Abdullah[modifier | modifier le code]

  • The Flower of the Gods (1936)
    Publié en français sous le titre La Fleur des dieux, Montréal, Édition moderne, coll. Petit Format, 1949
  • The Shadow of the Master (1940)
    Publié en français sous le titre L'Ombre du maître, Montréal, Édition moderne, coll. Petit Format, 1945

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • These are Strange Tales (1948)

Nouvelles de la série Thatcher Colt[modifier | modifier le code]

  • About the Disappearance of Agatha King (1939)
  • About the Perfect Crime of Mr. Digberry (1940)
    Publié en français sous le titre Le Crime parfait de M. Digburry, Paris, Opta, Mystère magazine no 1, janvier 1948

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • The President’s Mystery Story (1935)
  • The Perfect Case (1945)
  • The Face From Beyond (1946)
  • The Ship of Sleepless Men (1958)

Romans signés Gale Gallagher[modifier | modifier le code]

  • I Found Him Dead (1947)
  • Chord in Crimson (1949)

Textes signées Arnold Foutain[modifier | modifier le code]

  • The Physical Culture Detective (1926), nouvelle
  • The Burglar Girl (1928), nouvelle
  • Heart’s Desire (1929-1930), court roman

Textes signés Samri Frikell[modifier | modifier le code]

  • The Man With Miracle Mind (1921), court roman
  • The House of Whispering Shadows (1922), courte nouvelle

Texte publié de façon anonyme[modifier | modifier le code]

  • Dark Masquerade (1936)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]