Fully

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fully
Blason de Fully
Héraldique
Image illustrative de l'article Fully
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Martigny
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Branson, Châtaignier, La Fontaine, Mazembroz, Saxé, Vers-l'Église, Buitonnaz, Euloz, Chiboz, Planuit, Tassonnières
Communes limitrophes :
Saillon, Saxon, Charrat, Leytron, Martigny, Collonges, Dorénaz Bex
Président(e) Edouard Fellay
Code postal 1926
N° OFS 6133
Démographie
Gentilé Fulliérain
Population 7 686 hab. (31 décembre 2010)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 00″ N 7° 07′ 00″ E / 46.133334, 7.116657 ()46° 08′ 00″ Nord 7° 07′ 00″ Est / 46.133334, 7.116657 ()  
Altitude 461 m
Superficie 3 779 ha = 37,79 km2
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Fully

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Fully

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Fully
Liens
Site web www.fully.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Fully est une commune suisse du canton du Valais située dans le district de Martigny.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fully est situé dans la vallée du Rhône, sur la rive droite du Rhône, entre Martigny et Saxon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fully était déjà habité dans les temps très reculés. Les vestiges et tombeaux retrouvés à Branson, Mazembroz, Chiboz, etc. sont là pour le prouver. Par exemple, on a découvert des vestiges datant du néolithique au lieu-dit Sex-rouge (1 100 m), au fond du village de Chiboz.

L'éperon rocheux des Follatères revêtait une importance stratégique pour les Romains qui y avaient installé un poste militaire.

Quelques siècles plus tard, Fully, de même que Riddes et Leytron, fait partie de la châtellenie de Saillon (elle-même dépendante du Comté de Savoie). Dès 1475, la salterie de Branson fut rattachée au gouvernement de Saint-Maurice, à la suite de la conquête du Bas-Valais par les Haut-Valaisans. Les familles seigneuriales se succédèrent et ce, jusqu'en 1602. Durant cette période, la vie fulliéraine fut des plus dures. La commune ployait sous les redevances et devait, en plus, supporter les catastrophes naturelles : ravines, inondations et le choléra.

Branson

En 1798, se dessine un désir de renouveau et de progrès. Les premières écoles se fondent On pratique également les premiers recensements permettant de connaitre les noms des villages et hameaux : Fully, Mazembroz, Saxé, Châtaignier, Branson, Randonnaz, Beudon, Larzettes, Buitonnaz, Chiboz, Planuit, Euloz, Tassonière, La Forêt, La Fontaine et Mayens-Loton.

Le XIXe siècle fut marqué par les évènements politiques (Mouvement de la Jeune Suisse) et l'endiguement du Rhône. Pour celui-ci, Fully s'est vu attribuer plus de six kilomètres de douves à construire, ce qu'elle fit de 1862 à 1879. Durant cette période, Fully connut également deux très importantes inondations : en 1871 et 1897.

C'est d'ailleurs à cette époque (1867 exactement) que la population de Branson affronte une épidémie de choléra. Une religieuse, sœur Louise Bron, soigne les malades en y laissant sa vie. En sa mémoire, le foyer pour personnes âgées porte aujourd'hui son nom.

1917 représente une date historique pour les communes de Saillon et de Fully : 400 hectares de marais sont rendus à la culture. À partir de 1921, les producteurs passent au mode de cultures intensives dans la plaine, qui devient bientôt un important jardin fruitier et maraîcher.

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution population 1990 2009

La pêche[modifier | modifier le code]

Soutenue par l'amicale des pêcheurs depuis quelques années, la gestion piscicole des lacs inférieur et supérieur de Fully porte ses fruits: truites Arc-en-ciel, Fario, Cristivomer abondent dans ces eaux réputées pour la pêche à la mouche.

Evénements[modifier | modifier le code]

Pendant le mois d'octobre se tient à Fully la Fête de la Châtaigne, fête dont le thème central est la châtaigne, "fruit" (plus précisément graine de la bogue) emblématique de Fully. Durant ces deux jours de festivités, il est possible de déguster des mets typiques. Au programme : brisolée, tarte à la châtaigne et liqueurs de châtaigne, sans oublier la raclette et le Fendant. Le tout est à découvrir tout au long du marché qui occupe chaque année le week-end suivant la foire du Valais les rues du village.

De nombreux encaveurs y produisent la Petite Arvine, une spécialité locale, mise en valeur en particulier lors de la manifestation "Fully en capitale", organisée tous les deux ans par l'association "Fully Grand Cru", qui regroupe 23 vignerons-éleveurs de la commune produisant du vin de qualité répondant à des critères sévères édictés sous forme d'un règlement officiel.

De nombreux événements sportifs se déroulent aussi à Fully. Il y a notamment la course à pied Fully-Sorniot ainsi que le Kilomètre Vertical.

Sites[modifier | modifier le code]

L'ensemble du hameau de Branson est désigné comme faisant partie de l'inventaire des sites du patrimoine suisses

Politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection fédérale de 2007, le parti le plus populaire était le PDC qui a reçu 36,45 % des voix. Les trois partis suivants les plus populaires étaient le PLR (23,67 %), l'UDC (16,95 %) et le PS (12 %). Lors de l'élection fédérale, un total de 2733 votes ont été exprimés, et le taux de participation était de 63,0 %. [12]

Lors de l'élection du Conseil d'Etat en 2009 un total de 2656 votes ont été exprimés, dont 154, soit environ 5,8 % étaient invalides. Le taux de participation était de 59,3 %, ce qui est similaire à la moyenne cantonale de 54,67 %. Dans le Conseil des Etats suisse élection électorale de 2007 un total de 2716 votes ont été exprimés, dont 211, soit environ 7,8 % étaient invalides. Le taux de participation était de 63,2 %, ce qui est similaire à la moyenne cantonale de 59,88 %. [14]

Économie[modifier | modifier le code]

En 2010, le taux de chômage de fully était de 5,9 %. En 2008, il y avait 741 personnes employées dans le secteur économique primaire et environ 200 entreprises impliquées dans ce secteur. 366 personnes étaient employées dans le secteur secondaire et il y avait 54 entreprises dans ce secteur. 812 personnes étaient employées dans le secteur tertiaire, avec 150 entreprises dans ce secteur. Il y avait des 2695 résidents de la municipalité qui ont été employés dans une certaine mesure, dont les femmes représentaient 42,2 % de la population active.

En 2008, le nombre total d'emplois équivalents temps plein était de 1.400 . Le nombre d'emplois dans le secteur primaire était de 431, dont 427 étaient dans l'agriculture et 4 étaient en foresterie ou en bois production . Le nombre d'emplois dans le secteur secondaire était de 341, dont 53 ou (15,5 %) étaient dans la fabrication et 288 ( 84,5 % ) étaient en construction . Le nombre d'emplois dans le secteur tertiaire était de 628 . Dans le secteur tertiaire , 232 ou 36,9 % étaient des ventes en gros ou au détail ou à la réparation de véhicules automobiles , 37 ou 5,9 % étaient dans le mouvement et l'entreposage de marchandises , 73 ou 11,6 % étaient dans un hôtel ou un restaurant , 5 ou 0,8 % ont été dans l' industrie de l'information , 24 ou 3,8 % étaient de l'assurance ou de l'industrie financière , 49 ou 7,8 % étaient des professionnels techniques ou scientifiques , 42 ou 6,7 % dans l'éducation et 89 ou 14,2 % étaient dans les soins de santé. [ 15 ]

En 2000, il y avait 279 travailleurs qui se rendaient dans la commune et 1 548 travailleurs qui se rendaient là. La municipalité est un exportateur net de travailleurs, avec environ 5,5 travailleurs qui quittent la commune pour chaque entrée . [ 16 ] de la population active , 9,5 % utilisaient le transport en commun pour se rendre au travail, et 71,4 % ont utilisé une voiture privée . [ 4 ]

Religion[modifier | modifier le code]

Du recensement de 2000, 4765 ou 85,3 % étaient catholiques romains, tandis que 205 ou 3,7 % appartenaient à l'Église réformée suisse. Du reste de la population, il y avait 29 membres d'une église orthodoxe (soit environ 0,52 % de la population), il y avait une personne qui appartient à l'Église catholique chrétienne, et il y avait 50 personnes (soit environ 0,89 % de la population ) qui appartenait à une autre église chrétienne. Il y avait 168 (soit environ 3,01 % de la population) qui étaient islamique. Il y avait deux personnes qui étaient bouddhistes, deux personnes qui étaient hindoues et six personnes appartenant à une autre Église. 168 (soit environ 3,01 % de la population) appartenaient à aucune Église, sont agnostique ou athée, et 213 personnes (soit environ 3,81 % de la population) n'ont pas répondu à la question. [7]

Éducation[modifier | modifier le code]

29,1 % de la population a terminé l'enseignement secondaire supérieur non-obligatoire, et 492 ou (8,8 %) ont terminé l'enseignement supérieur supplémentaire (l'université ou une haute école). Parmi les 492 qui ont terminé l'enseignement tertiaire, 58,3 % étaient des hommes suisses, 31,5 % étaient des femmes suisses, 5,9 % étaient des hommes non-suisses et 4,3 % étaient des femmes non-suisses.

En 2000, il y avait 8 étudiants à Fully venus d'une autre municipalité, tandis que 470 habitants fréquentaient des écoles en dehors de la municipalité.

Sociétés locales[modifier | modifier le code]

  • Club les Trotteurs
  • Hôtel de Fully
  • Tir Union
  • Gym hommes
  • Team La Trace
  • Tennis club Fully
  • VBC Fully
  • Football club Fully
  • Amicale des Pêcheurs de Fully
  • http://bcfully.ch/
  • club de pétanque

Fêtes[modifier | modifier le code]

  • Fête de la châtaigne
  • Fully, ARVINE en Capitale
  • Fully Bouge (fête de jeunesse)
  • Zikamart (festival de musique)
  • Fête de la St-Ours (Branson)
  • Fête de la St-Gothard (Mazembroz)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel


Sur les autres projets Wikimedia :