Full Tilt Poker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
logo de Full Tilt Poker

Full Tilt Poker est une salle de poker en ligne, active de à , soutenue par une équipe de joueurs professionnels. C'est la seconde plus importante salle de poker en ligne, après PokerStars[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La première main a été jouée en ligne en juillet 2004. Full Tilt Poker a été la deuxième salle de poker en ligne la plus fréquentée dans le monde[2][réf. insuffisante].

Full Tilt Poker lance le la Full Tilt Academy, qui regroupe des professionnels du poker en charge de transmettre leur expertise et de faire partager l’esprit du jeu de poker[3].

En la salle obtient son agrément sur le marché français nouvellement régulé mais ne rencontre pas le succès escompté[4].

Le , Full Tilt Poker est bloqué par la justice américaine pour fraude bancaire, blanchiment d'argent et organisation illégale de jeux d'argent[5].

Le , les serveurs de Full Tilt Poker répondent aux abonnés absents. En effet, l'Alderney Gambling Control Commission a révoqué la licence de Full Tilt Poker[6] avec effet immédiat. Les joueurs ne peuvent plus s'inscrire, jouer, déposer ni retirer des fonds. C'est la conséquence directe du black friday et des accusations portées par le FBI[7].

Le , l'Arjel retire sa licence française accordée à l'opérateur [8], laissant des milliers de joueurs perdre la bankroll qu'ils avaient cumulé sur le site, ce qui vaut des attaques en règle contre l'Arjel dont les joueurs français avaient mis en doute la capacité à être efficace dans un tel cas[9].

Le , le procureur de New York, Preet S. Bharara, déclare : « Full Tilt n'était pas une entreprise de poker en ligne, c'était une pyramide de Ponzi »[10]. Des joueurs renommés sont accusés d'avoir ainsi détourné des fonds versés par les nouveaux joueurs afin d'alimenter leur bankroll. Ainsi, Howard Lederer et Chris Ferguson sont suspectés d'avoir touché respectivement trente et dix-huit millions d'euros[11],[12].

Mi-2012, la salle de jeu en ligne est toujours fermée et en attente d'un éventuel rachat. Le groupe Bernard Tapie, un moment pressenti pour le rachat[13], n'a pas abouti.

En , Full Tilt Poker est racheté par Pokerstars[14]. La réouverture du site est prévue dans les 90 jours suivant l'annonce. Fin janvier 2012, les joueurs français ayant perdu les mises suite à la fermeture soudaine du site ont reçu un dédommagement, et aux Etats-Unis, 82 millions de dollars ont été restitués aux utilisateurs du site[15],[16].

En l'ancien PDG, Raymond Bitar plaide coupable d'organisation de jeux illégaux et de tentative de fraude. Il a été condamné à la durée de sa détention préventive et a renoncé à 40 millions de dollars d'actifs. Le juge a indiqué que la clémence de la peine (en terme d'emprisonnement) était lié à la situation de santé du prévenu[17].

Les joueurs professionnels Full Tilt[modifier | modifier le code]

L'équipe des quatorze pros[modifier | modifier le code]

Full Tilt Poker sponsorise de grands joueurs professionnels mondiaux : Chris Ferguson, Phil Ivey, Howard Lederer, Jennifer Harman, Erick Lindgren, Erik Seidel, Andy Bloch, Phil Gordon, John Juanda, Mike Matusow, Gus Hansen, Allen Cunningham, Patrik Antonius, Tom Dwan et depuis le 1er mai 2010 Annette Obrestad (annette_15).

Lederer et Ferguson sont mis en examen. L'acte d'accusation les suspecte d'avoir utilisé les fonds placés par les nouveaux inscrits sur le site pour financer les tournois auxquels ils participaient[18][19].

L’équipe complète[modifier | modifier le code]

L’équipe compte cent soixante-dix joueurs professionnels et totalise trente-sept titres de champions du monde (bracelets WSOP). Les plus célèbres joueurs professionnels européens sont le Danois Gus Hansen et le Finlandais Patrik Antonius, ainsi que le professionnel français David Benyamine, reconnu sur le circuit international et seul Français avec Bertrand Grospellier à avoir remporté un tournoi du World Poker Tour et un bracelet WSOP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Online Poker Traffic Report, Poker Scout
  2. Critique de Full Tilt Poker, Poker Cards
  3. Martin Harris, Poker coach - Full Tilt Poker Academy, plate-forme de formation en ligne, Poker News, 8 mars 2009
  4. Full Tilt Poker ouvre ses portes aux joueurs français, Poker Works, 28 juillet 2010
  5. (en) Manhattan U.S. Attorney Charges Principals of Three Largest Internet Poker Companies with Bank Fraud, Illegal Gambling Offenses, and Laundering Billions in Illegal Gambling Proceeds, FBI, 15 avril 2011
  6. Full Tilt Poker: L'heure du dépôt de bilan?, 20 Minutes, 29 juin 2011
  7. Christophe Luisin, Le « Black Friday » du poker, 20 Minutes, 21 avril 2011
  8. Poker: FullTilt interdit par l'Arjel, les joueurs pas remboursés, 20 Minutes, 5 juillet 2011
  9. Robin D'Angelo, Affaire Full Tilt Poker: Mais à quoi sert l'arjel?, Streetpress, 8 juillet 2011
  10. (en) Latt Richtel, Poker Web Site Cheated Users, U.S. Suit Says, NYTimes, 20 septembre 2011
  11. Full Tilt Poker accusé d'avoir escroqué des centaines de milliers de joueurs, Le Monde, 21 septembre 2011
  12. Full Tilt Poker considéré par les fédéraux comme une pyramide de Ponzi, Poker Actu, 21 septembre 2011
  13. Benoit Méli, Full Tilt Poker : la famille Tapie s'entend avec la justice US, Journal du Net, 4 novembre 2011
  14. Communiqué de Pokerstars sur le rachat de Full Tilt Poker, Pokerstars.com
  15. « Full Tilt Poker : une étape importante dans le processus de remboursement des joueurs américains », sur Club Poker,‎ 29 janvier 2014
  16. « Full Tilt Poker : les joueurs américains bientôt remboursés », sur Poker News,‎ 26 janvier 2014
  17. (en) « L'ancien PDG de Full Tilt plaide coupable et est condamné » (consulté en 12/03/2014)
  18. 20 minutes : Justice: Full Tilt, l'affaire Madoff du poker
  19. PokerWorks: les dirigeants de Full Tilt Poker ont détourné des millions de dollars

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :