Fukushima Masanori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masanori Fukushima

Masanori Fukushima (福島正則, Fukushima Masanori) (1561 - 26 août 1624) est un daimyo au service de Hideyoshi Toyotomi au Japon à la fin de l'époque Sengoku et au début de l'époque Azuchi Momoyama.

Il combat lors de la bataille de Shizugatake en 1583 et devient une des « sept lances de Shizugatake ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Fukushima Masanori, ou Ichimatsu nom sous lmequel il est d'abord connu, naît dans la province d'Owari, fils de Fukushima Masanobu. Il serait semble-t-il le cousin de Toyotomi Hideyoshi. Son premier engagement au combat à lieu lors de l'assaut du château de Miki dans la province de Harima et à la suite de la bataille de Yamazaki, il reçoit une allocation de 500 koku.

À la bataille de Shizugatake en 1583 (ère Tenshō 11), Masanori a l'honneur de prendre la première tête, à savoir celle du général ennemi Ogasato Ieyoshi et reçoit une augmentation de 5 000 koku de son allocation pour ce fait d'armes (les six autres « Lances » reçoivent chacun 3 000 koku).

Masanori participe à de nombreuses campagnes de Hideyoshi; c'est après l'expédition de Kyūshū cependant qu'il est fait daimyō. Lorsqu'il reçoit le domaine d'Imabari dans la province d'Iyo, son revenu est estimé à 110 000 koku. Peu après, il prend part à la campagne de Corée. Masanori reçoit encore une distinction à la prise de Ch'ongju[1].

À la suite à sa participation à la campagne coréenne, Masanori prend part à la poursuite de Toyotomi Hidetsugu. Il est à la tête de 10 000 hommes en 1595, cerne le Seigan-ji au mont Koya et attend jusqu'à ce que Hidetsugu se suicide[2]. Hidetsugu une fois mort, Masanori reçoit une autre augmentation de 90 000 koku de son allocation ainsi que le domaine de Kiyosu, ancienne han de Hidetsugu, dans la province d'Owari[3].

Masanori est aux côtés de Tokugawa Ieyasu à la bataille de Sekigahara, assurant ainsi la survie de son domaine. Bien qu'il perde ensuite ses propriétés, ses descendants deviennent hatamoto au service des shoguns Tokugawa.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Turnbull, Stephen. Samurai Invasion. London: Cassell & Co., p. 120.
  2. Turnbull, Stephen. Samurai Invasion. London: Cassell & Co., p. 232.
  3. Berry, Mary Elizabeth. Hideyoshi. Cambridge: Harvard University Press, pp. 127-8.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]