Fukuoka Takachika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fukuoka Takachika est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Fukuoka, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Fukuoka Takachika
福岡孝弟

Description de l'image  Takachika Fukuoka.jpg.
Naissance 5 février 1835
Flag of Japan.svg Kōchi, Japon
Décès 7 mars 1919 (à 84 ans)
Flag of Japan.svg Tokyo, Japon
Nationalité Japonaise
Profession Homme politique

Le vicomte Fukuoka Takachika (福岡 孝弟?, 5 février 1835 – 7 mars 1919) est un homme politique japonais de l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le district de Tosa (actuelle préfecture de Kōchi), Fukuoka travailla premièrement pour les daimyos du domaine. Avec le samouraï Gotō Shōjirō, il se rendit à Kyoto en 1867 afin de convaincre le shogun Yoshinobu Tokugawa de laisser pacifiquement sa place à l'empereur, provoquant ainsi la restauration de Meiji.

Après ces événements, il fut San'yo (conseiller senior) et aida à rédiger la charte du serment qui annonçait les objectifs du nouveau gouvernement de Meiji. Dans celui-ci, il servit ensuite dans différents bureau, puis il participa à la rédaction du Seitaisho, un texte qui expliquait l'organisation des structures du gouvernement.

En 1870, Fukuoka fut transféré dans sa ville natale de Kōchi et travailla sur la réforme de l'administration du domaine, juste avant l'abolition du système han.

En 1872, Fukuoka revint au gouvernement central en qualité de Taifu (vice-ministre senior) de l'Éducation et de la Justice, mais il démissionna en 1873 à cause de son opposition au Seikanron sur l'éventualité d'envahir la Corée.

En 1880, Fukuoka retourna dans le gouvernement en tant que membre du Genrōin et fut plus tard tour à tour ministre de l'Éducation, sangi (conseiller), président du Sanjiin (conseil législatif consultatif) et membre du Conseil privé.

En 1884, il fut élevé au rang de shishaku (vicomte).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beasley, W. G. The Rise of Modern Japan: Political, Economic and Social Change Since 1850. St. Martin's Press, New York 1995.
  • Jansen, Marius B. and Gilbert Rozman, eds. Japan in Transition: From Tokugawa to Meiji. Princeton: Princeton University Press, 1986.
  • Keane, Donald. Emperor Of Japan: Meiji And His World, 1852-1912. Columbia University Press (2005). (ISBN 0-231-12341-8)
  • Koyama, Noboru. Japanese Students at Cambridge University in the Meiji Era, 1868-1912: Pioneers for the Modernization of Japan. Lulu.com (2004). (ISBN 1-4116-1256-6)
  • Totten, George O. (compiled by). Democracy in Prewar Japan: Groundwork or Facade?. D.C. Heath and Company, Boston (1966).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]