Front national de Namibie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Front National de Namibie (Namibia National Front) était une alliance de partis modérés de centre-gauche, formées en 1977 à la suite des négociations constitutionnelles de la conférence de la Turnhalle.

Elle comprenait :

  • le conseil des Damaras
  • le conseil exécutif des Damaras
  • le parti fédéraliste
  • l'Union nationale du Sud-Ouest Africain (South West African National Union - SWANU)
  • le conseil Mbanderu
  • le parti progressiste de Namibie
  • le parti de l'indépendance nationale
  • le parti de la voix du peuple

Ce front national, hostile aux conclusions adoptées par la conférence de la Turnhalle se fissura dès 1978 avec la scission de certains de ses membres vers le Front de libération du peuple de Namibie.

Justus Garoëb, le chef du NNF, deviendra en 1980 le président du conseil exécutif du Damaraland marquant son ralliement aux principes de la Turnhalle.

En 1989, le NNF parvint à faire élire un député, Vekuii Rukoro, à l'assemblée nationale constituante de Namibie. Vekuii Rukoro était également le président de la SWANU et le président du NNF depuis 1989.

Le parti disparait peu de temps après l'indépendance de la Namibie le 21 mars 1990 alors que Vekuii Rukoro rejoignait la SWAPO puis le gouvernement namibien.