Front des forces socialistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Front des forces socialistes
(ar) جبهة القوى الاشتراكية
(ber) Tirni n Iɣallen Inemlayen (TII)
Image illustrative de l'article Front des forces socialistes
Logo officiel
Présentation
Président Hocine Aït Ahmed
Fondation 1963
Siège Alger, wilaya d'Alger, Algérie
Premier secrétaire Ali Laskri
Idéologie Social-démocratie, socialisme démocratique, berbérisme, algérianisme, sécularisme, laïcité
Affiliation internationale Internationale socialiste
Couleurs Bleu
Site web www.ffs-dz.net/
Représentation
Assemblée populaire nationale (Algérie)[1]
27 / 462
[1]
Conseil de la nation (Algérie)
?? / 144
Politique en Algérie
Image illustrative de l'article Front des forces socialistes

Le Front des forces socialistes (FFS) (en berbère : Tirni n Iɣallen Inemlayen (TII), en arabe : جبهة القوى الاشتراكية) est un parti politique algérien fondé en 1963 par Hocine Aït Ahmed. Le FFS est membre de l’Internationale socialiste.

Le FFS a été créé le 29 septembre 1963 à Tizi Ouzou dans le but de s'opposer au gouvernement de Ben Bella. Sa création l'a entraîné dans une épreuve de force avec le régime, la constitution n'autorisant qu'un seul parti : le Front de libération nationale.

Le FFS se définit comme un parti de gauche[2] et laïc : « Nous entendons développer une approche laïque. Le champ religieux ne doit en aucun cas se substituer et envahir le champ politique[3]. »

Le FFS est politiquement très bien implanté en Kabylie, dans les milieux berbérophones et dans les grandes villes d'Algérie. Il a boycotté les élections législatives de 2002 et de 2007 ainsi que l'élection présidentielle de 2009, contestant qu'elles soient libres et équitables. Aux élections législatives du 10 mai 2012, le FFS participe et obtient 27 sièges (dont 7 femmes).

En novembre 2011, Karim Tabbou est remplacé au poste de premier secrétaire par Ali Laskri[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.apn-dz.org/legislature_7/french/liste_fr_aprt_pol.php?mat_parti=4
  2. Présentation sur le site officiel du FFS.
  3. Hocine Aït Ahmed cité par José Garçon, « Aït Ahmed à Alger : « L’intégrisme empoisonne les Algériens » », Libération, 15 décembre 1989.
  4. « Ali Laskri nommé 1er secrétaire par Aït Ahmed », sur La Dépêche de Kabylie,‎ 16 novembre 2011.