Front de salut national

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Front de salut national (en roumain Frontul Salvării Naționale ou FSN) était l'organe dirigeant la Roumanie dans les premières semaines qui ont suivi la Révolution roumaine de 1989. Par la suite, il se transforma en parti politique et obtint 85 % des suffrages lors des premières élections libres de mai 1990. 2 des 3 plus grands partis roumains actuels sont issus du FSN : le parti social-démocrate roumain (SPD) et le Parti démocrate (PD).

Origine du Front de Salut National[modifier | modifier le code]

Le Front de Salut National a été créé avant le renversement de Ceausescu en décembre 1989, mais est resté assez discret. Le journal hongrois « Nemzetör », écrit par des progressistes en exil, relève en septembre un communiqué du Front de Salut National envoyé aux agences de presse à Vienne, qui est, sous la guerre froide, la "pointe orientale" de l'Europe de l'Ouest.

Lors de la Révolution, le Front de Salut National prend la direction du pays. Il annonce sur les ondes qu'il vient de se créer. Un reportage effectué pendant la Révolution, et diffusé plusieurs mois plus tard en France révèlera quelques phrases des débats entre les membres du Front, parmi lesquelles « ... mais le Front existe depuis des mois ! »

Ce jour-là, les membres du Front ont donc décidé de donner une date officielle à la création de leur parti.

Les deux dirigeants du Front qui émergent immédiatement sont Ion Iliescu, qui devient Président de la République, et Petre Roman, qui devient son premier ministre.