Front de libération nationale du Tchad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Front de libération nationale du Tchad ou Frolinat est un mouvement armé tchadien créé le 22 juin 1966 au Soudan par Ibrahim Abatcha pour lutter contre le régime sudiste qui discriminait les populations musulmanes du Nord, du Centre et de l'est[réf. nécessaire]. Des rébellions avaient éclaté le 27 octobre 1965 dans la région du Guéra. Les principaux fondateurs du mouvement sont issus de l'Union nationale tchadienne (section tchadienne du Mouvement socialiste africain) (Ibrahim Abatcha, Aboubakar Djallabo, Mahamat Ali Taher...) et du Front national de libération du Tchad de Hassan Ahmat Moussa. À partir de 1968, ils sont rejoints par de nombreux Toubous du Tibesti. Le mouvement connut de multiples divisions internes, suivant souvent des contours ethnico-tribaux et affronta l'armée française de 1968 à 1973[1] .

Arrivé au pouvoir en 1979, le pouvoir est toujours détenu depuis par des fractions héritières du Frolinat. Il existe toujours deux Frolinat, l'un dirigé par Goukouni Oueddei et l'autre par Abba Siddick.

Parmi les membres du Frolinat, on peut citer Goukouni Oueddei, Hissène Habré, Idriss Déby, Mahamat Nouri et Youssouf Togoimi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stanislas Opolczynski, « TCHAD 1968 - 1973 « les oubliés de l'histoire » » (consulté le 30 octobre 2011)

Articles connexes[modifier | modifier le code]