Front de libération de la Palestine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FLP.
Front de Libération de la Palestine
FLP
Image illustrative de l'article Front de libération de la Palestine

Idéologie Nationalisme
Objectifs Indépendance de la Palestine
Statut Actif
Fondation
Date de formation 1959
Fondé par Ahmed Jibril et Shafiq al-Hout
Pays d'origine Drapeau de la Palestine Palestine
Actions
Période d'activité 1959-aujourd'hui
Organisation
Chefs principaux Abu Nidal al-Ashqar, Georges Habache, Mohammed Zaïdan, Tal'at Ya'qub
Groupe relié Mouvement nationaliste arabe, FPLP, FPLP-CG
Répression
Considéré comme terroriste par Canada, États-Unis d'Amérique
Conflit israélo-palestinien

Le Front de Libération de la Palestine (arabe : جبهة تحرير فلسطين, Al-Jabha Li-Tahrir Filastin, FLP) est une organisation palestinienne. L'organisation est actuellement dirigée par Abu Nidal al-Ashqar.

L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada et des États-Unis d'Amérique et l'était jusqu'en 2009 sur celle de l'Union européenne[1] mais n'apparait plus en 2010[2].

Origines[modifier | modifier le code]

Le FLP a été créé par Ahmed Jibril en 1959, qui a reçu un fort soutien de la Syrie. En 1967, le FLP fusionne avec deux autres groupes, tout d'abord avec Héros du retour (abtal al-awda) un mouvement affilé au Mouvement nationaliste arabe (MNA), puis avec un groupe dépendant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Le FPLP était alors dirigé par l'ancien leader du MNA, Georges Habache, mais Jibril décide en 1968 de faire sécession pour créer le Front Populaire pour la Libération de la Palestine-Commandement Général (FPLP-CG), qui s'est énormément rapproché de la Syrie.

L'ex-SS Standartenführer Baurnann ayant participé à la liquidation du Ghetto de Varsovie ainsi que Boerner Wilhelm, alias Ali Ben Keshir, SS Untersturmführer Gardien du camp de Mauthausen y servent d'instructeur[3].

Dépend du ministère de l'Intérieur égyptien, instructeur du Front de Libération de la Palestine[réf. nécessaire]

Le FPLP-CG se scinde en deux après la participation de ce mouvement au côté des syriens à la bataille contre l'OLP en 1976, pendant la guerre civile libanaise. Le 24 avril 1977, les déserteurs du FPLP-CG forment le nouveau FLP, dirigé par Mohammed Zaïdan (Abu Abbas) et Tal'at Ya'qub. Des combats sporadiques continuaient à avoir lieu entre les deux mouvements, jusqu'au bombardement du siège du FLP en août 1977 qui ont fait près de deux cents morts.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:023:0025:0029:FR:PDF
  2. http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2010:178:0001:01:FR:HTML
  3. Roger Faligot et Rémi Kaufer, Le croissant et la croix gammée ou les secrets de l'alliance entre l'Islam et le nazisme d'Hitler à nos jours, éd Albin Michel, 1990, pp. 166

Articles Connexes[modifier | modifier le code]