Frogmore House

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frogmore House
Image illustrative de l'article Frogmore House
Frogmore House, Windsor
Début construction 1680
Fin construction 1684
Propriétaire initial Thomas May
Protection Grade I
Site web www.royal.gov.uk/output/page579.asp
Coordonnées 51° 28′ 27″ N 0° 35′ 40″ O / 51.474278, -0.594333 ()51° 28′ 27″ Nord 0° 35′ 40″ Ouest / 51.474278, -0.594333 ()  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Berkshire
Commune Windsor

Géolocalisation sur la carte : Berkshire

(Voir situation sur carte : Berkshire)
Frogmore House

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Frogmore House

Frogmore House est un manoir du XVIIe siècle (résidence royale britannique) se trouvant au centre de la Propriété de Frogmore, au milieu de jardins magnifiques, à environ à un kilomètre au sud du château de Windsor dans le Home Park dans le comté britannique du Berkshire. Cet édifice est classé Grade I.

Les premiers occupants[modifier | modifier le code]

Le bâtiment originel du site était un corps de ferme connu sous le nom de Gwynn's Farm puis de Frogmore Farm.
La Couronne britannique la louait à la famille Gwynn puis à leurs descendants les Aldworths. L'actuelle Frogmore House fut bâtie entre 1680 et 1684 pour Anne Aldworth et son époux, Thomas May (homme politique conservateur du Sussex), par l'architecte du Roi Charles II et l'oncle de Thomas, Hugh May. Les Aldworths y sont restés encore quelques années avant de s'installer dans la maison voisine Little Frogmore (lit. Petite Frogmore). Frogmore House était alors connu sous le nom de Great Frogmore (lit. Grande Frogmore) et avait de nombreux locataires dont George FitzRoy et Edward Walpole, père de Maria Duchesse de Gloucester et d'Edimbourg (épouse du Duc William Henri de Hanovre et belle-sœur du roi George III).

Les résidents royaux[modifier | modifier le code]

En 1790, la Reine Charlotte, désirant une retraite à la campagne pour elle-même et ses filles non mariées, a loué Little Frogmore. Deux ans plus tard, elle acheta la grande Frogmore et la plus petite demeure fut démolie. James Wyatt fut alors chargé d'agrandir et de moderniser Frogmore House. À sa mort en 1818, Frogmore House fut transmise à sa plus vieille fille, la Princesse Augusta Sophia du Royaume-Uni. Après le décès en 1840 de la Princesse, la Reine Victoria la céda à sa mère la Duchesse de Kent. La Duchesse y décéda en 1861.

De 1866 à 1873, le manoir fut la résidence de la Princesse Helena (3e fille de la Reine Victoria) et de son époux le Prince Christian de Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg. Depuis lors, la famille royale a occupé le manoir par intermittence. En 1900, le futur comte Mountbatten de Birmanie y naquit. De 1902 à 1910, le futur Roi George V et la Reine Mary y résidèrent fréquemment. De 1925 jusqu'à sa mort en 1953, la Reine Mary y rassembla et y disposa les souvenirs de la famille royale, réalisant ainsi une espèce de musée privé.

Le manoir[modifier | modifier le code]

Pendant les années 80, la demeure a subi une restauration de grande envergure, mettant au jour des fresques murales peintes au début du XVIIIe siècle par Louis Laguerre. En 1988, il était prévu que les nouveaux mariés le Duc et la Duchesse d'York devaient emménager à Frogmore House, mais le couple en décida autrement. Le manoir fut ouvert au public en 1990. Il est ouvert pour les week-ends fériés de Mai et Août et d'août à fin septembre pour les groupes de voyageurs.

Frogmore House possède 18 chambres, et de nombreuses pièces ont gardé leur décoration des XVIIIe et XIXe siècles, comme par exemple le salon de la Duchesse de Kent, une chambre signée Mary Moser, la Cross Gallery, et une salle à manger signée Wyatt.

Les jardins de 33 acres, qui sont ouverts au public quand le manoir l'est, accueillent le Royal Mausoleum ou mausolée royal (tombeau de la Reine Victoria et du Prince Albert) ainsi que le Duchess of Kent's Mausoleum ou le mausolée de la Duchesse de Kent, ainsi qu'une « ruine » de style gothique et la « Maison du thé » de la Reine Victoria[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]