Fritz von Opel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Opel (homonymie).

Fritz von Opel

Description de cette image, également commentée ci-après

Fritz von Opel (à droite) lors d'une course internationale de bateaux, 1928.

Naissance 4 mai 1899
Rüsselsheim
Décès 8 avril 1971 (à 71 ans)
Samedan, Suisse
Ascendants
Wilhelm von Opel
Descendants

Fritz Adam Hermann Opel, (von Opel depuis 1918) (né le 4 mai 1899 - mort le 8 avril 1971), était le fils unique de Wilhelm von Opel (en), et le petit-fils de Adam Opel, fondateur de la société Opel. Il est principalement connu pour ses démonstrations spectaculaires de systèmes de propulsions par fusée, qui lui valurent le surnom de « Rocket Fritz ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Adam Hermann Opel est né à Rüsselsheim et étudia à l'université technique de Darmstadt. Après son diplôme, il devint directeur des tests chez Opel, et fut chargé de la publicité. Dans les années 1920, il s'intéressa à l'utilisation de fusées pour des cascades publicitaires, et entra en contact avec Max Valier de la nouvellement créée Verein für Raumschiffahrt (VfR) et Friedrich Sander (en), un fabricant de produits pyrotechniques de Bremerhaven.

Le 15 mars 1928, von Opel testa sa première voiture propulsée par fusée, la RAK 1 (en), qui pilota jusqu'à la vitesse de 75 km/h. Moins de deux mois plus tard, il atteignit la vitesse de 230 km/h sur la RAK 2 (en) équipée de 24 fusées à combustible solide.

Plus tard la même année, le 11 juin, il acheta un planeur nommé Ente (canard en allemand) à Alexander Lippisch, et y attacha des fusées, créant ainsi le premier avion propulsé par fusées au monde. mais l'avion explosa lors de son second vol d'essai, avant que von Opel puisse le piloter lui-même. Il commanda donc un autre avion, appelé lui aussi RAK 1 (en) à Julius Hatry, et vola à son bord jusqu'à Frankfurt-am-Main le 30 septembre 1929. Durant la même période, la RAK 3 (en), une voiture sur rail propulsée par 30 fusées atteignit les 254 km/h.

Il quitta la société Opel et l'Allemagne après 1929, et mourut à Samedan en Suisse.

Il fut le père du pilote de Formule 1 Rikky von Opel.

Notes et références[modifier | modifier le code]