Fritz Schilgen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fritz Schilgen, né le 8 septembre 1906 à Kronberg et décédé le 12 septembre 2005, est un ancien athlète allemand. Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin, il fut le dernier relayeur de la flamme olympique et procéda à l'allumage de la vasque. C'est Joseph Goebbels, sur une idée de Carl Diem, qui décida d'un relais avec la torche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Schilgen est le second fils du recteur de l'université de Kronberg. Après la Première Guerre mondiale, il commence une carrière de demi-fond et de fond. Parallèlement, il étudie l'ingénierie électrique à l'université de technologie de Darmstadt.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

En 1929, 1931 et 1933, il termine 3e du 1500 m aux Championnats d'Allemagne.

Aux championnats du monde universitaires de 1928 il remporte la médaille d'argent au relais 4 × 400 m et en 1930 la médaille d'argent sur 5000 m (qu'il court en 15 min 25 s 07).

Le 1e août 1936, il allume la flamme olympique lors de Jeux de la XIe Olympiade à Berlin. Choisi comme « symbole de la jeunesse sportive allemande », il n'appartenait pas au parti nazi et n'a jamais participé en tant qu'athlète aux Jeux olympiques.

Clubs[modifier | modifier le code]

  • De 1926 à 1932 : ASC Darmstadt
  • 1933 : SG Siemens Berlin
  • 1934 à 1935 : Telefunken Berlin
  • Après 1935 : SC Victoria Hamburg et ASC Darmstadt.

Après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Fritz Schilgen a été consultant auprès du Comité international olympique et a participé à l'organisation des Jeux olympique de Munich en 1972.

En 1996, à l'occasion du centième anniversaire des Jeux modernes, il a eu l'honneur d'allumer de nouveau la flamme au stade olympique de Berlin.

Notes et références[modifier | modifier le code]