Fritz Leonhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le pont de Suède à Vienne, avec à l'arrière-plan les lumières de l'bservatoire Urania.

Fritz Leonhardt (né le 11 juillet 1909 à Stuttgart; † 30 décembre 1999 dans cette même ville) est l'un des plus fameux spécialistes de la construction des ponts de la seconde moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son baccalauréat en 1927 au lycée professionnel Dillmann de Stuttgart, il étudia le génie civil à l’Université de Stuttgart puis à l’Université Purdue aux États-Unis.

De 1934 à 1938 il travailla avec Paul Bonatz comme ingénieur-projeteur à Reichsautobahn-Gesellschaft. En 1939 il créa son propre bureau d'études, Leonhardt, Andrä & Partner.

Il gagna la célébrité par de remarquables réalisations en béton armé et précontraint, parmi lesquelles le pont suspendu entre Rodenkirchen et Cologne (1941), en son temps le plus long pont suspendu d'Europe ; le pont de Deutz (1948), premier pont en poutre-caisson au monde ; la Tour de télévision de Stuttgart, premier édifice au monde de ce type où le béton armé se substitue à la charpente métallique ; le pont de Mülheim (1951), premier pont à tablier en dalle orthotrope ; le pont à haubans Ferdinand-Leitner à Stuttgart (1961) ; la Tour Heinrich-Hertz de Hambourg (1968) et enfin la conception de la couverture du Stade olympique de Munich (1972).

De 1957 à 1974, Leonhardt fut professeur de grandes constructions à l'université de Stuttgart, dont il sera même le Recteur entre 1967 et 1969 (son successeur sera Jörg Schlaich). Il se consacra intensément à la conception des antennes télé du réseau hertzien allemand. Son tombeau se trouve dans le cimetière Waldfriedhof Stuttgart.

Fritz Leonhardt a reçu d'innombrables distinctions, parmi lesquelles la médaille d'or de l’Institution of Structural Engineers (1975), la croix de commandeur de l’Ordre du Mérite, l’Award of Merit in Structural Engineering de l'IABSE (1981) et six titres de docteur honoris causa. En 1982, Leonhardt a été élu membre d'honneur de l'Académie des sciences de Heidelberg. Depuis 1998, un lycée professionnel du quartier de Degerloch à Stuttgart, porte son nom.

Réalisations marquantes[modifier | modifier le code]

Manuels et essais[modifier | modifier le code]

  • Spannbeton für die Praxis. Verlag Ernst, Berlin 1973, (ISBN 3-433-00541-9).
  • Ingenieurbau – Bauingenieure gestalten die Umwelt. Carl Habel Verlag, Darmstadt 1974.
  • Brücken/Bridges. Deutsche Verlags-Anstalt, Stuttgart 1982, (ISBN 3-421-02590-8).
  • Baumeister in einer umwälzenden Zeit (autobiographie), Deutsche Verlags-Anstalt, Stuttgart 1984, (ISBN 3-421-02815-X).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) (en) Joachim Kleinmanns und Christiane Weber (éd.): Fritz Leonhardt 1909–1999. Die Kunst des Konstruierens/The art of engineering, Édition Axel Menges, Fellbach 2009, (ISBN 978-3-936681-28-4).
  • Karl-Eugen Kurrer, Geschichte des Baustatik, Ernst & Sohn,‎ (ISBN 3-433-01641-0), p. 474

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]