Fritz Hofmann (chimiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hofmann.

Fritz Hofmann

alt=Description de l'image Fritz Hofmann ca1909 Bayer.jpg.
Naissance 2 novembre 1866
Kölleda, Thuringe (Allemagne)
Décès 22 octobre 1956 (à 89 ans)
Hanovre (Allemagne)
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Champs Chimie
Institutions Bayer AG
Diplôme Université Humboldt de Berlin
Université de Rostock (1895)
Renommé pour Caoutchouc synthétique

Fritz Hofmann (né Friedrich Carl Albert Hofmann le 2 novembre 1866 à Kölleda, Allemagne - 22 octobre 1956 à Hanovre, Allemagne) est un chimiste allemand. Il est surtout connu pour ses travaux sur le caoutchouc synthétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Hofmann est né dans la ville de Kölleda, près de Weimar. Après des études de pharmacie à l'université Humboldt de Berlin, il s'oriente vers la chimie et s'inscrit à l'université de Rostock. Il obtient en 1895 un doctorat avec la mention honorifique magna cum laude.

Il intègre la Elberfelder Farbenfabriken d'Elberfeld en 1897. Il se consacre au développement de produits pharmaceutiques, conjointement à ses travaux sur les caoutchoucs synthétiques.

Il fabrique en 1907 les premiers caoutchoucs synthétiques par polymérisation de diènes conjugués[1]. Son invention est brevetée le 12 septembre 1909 au Kaiserliches Patentamt[2],[3].

Une alternative au caoutchouc naturel est créée. De nouveaux élastomères permettront par la suite de satisfaire une demande rapidement croissante[4]. De plus, de nouvelles applications apparaissent, certains élastomères (EPDM, NBR, CRetc.) présentent par exemple une meilleure tenue à la chaleur que le NR.

Il reçoit la médaille d'or Emil Fischer de la Société chimique allemande en 1912 pour récompenser ses recherches sur la synthèse de caoutchoucs[5].

En 1918, il est directeur de recherche à l'Institut de Recherche sur le Charbon à la Kaiser-Wilhelm-Gesellschaft à Breslau.

En 1936 à son 70e anniversaire, il devient citoyen d'honneur de la ville de Breslau et de sa ville natale Kölleda.

En 1945, il revient à Kölleda où il travaille dans le domaine de la chimiothérapie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Fontanille et Yves Gnanou, Chimie et physico-chimie des polymères, Dunod,‎ 2002, 1e éd., 604 p. (ISBN 2100039822), p. 2
  2. Christian Marais, L'âge du plastique : découvertes et utilisations, Éditions L'Harmattan,‎ 2005, 234 p. (ISBN 2747580377, lire en ligne), p. 43
  3. « 100 ans de high-tech : L'invention du caoutchouc synthétique », sur le site de Lanxess (consulté le 9 avril 2010)
  4. L'industrie du pneumatique consomme de grandes quantités de caoutchouc naturel (de sigle NR) et de SBR.
  5. « Emil Fischer Medaille », sur www.gdch.de/gdch.htm, Gesellschaft Deutscher Chemiker (consulté le 9 avril 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]