Fritz Fischer (historien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fritz Fischer (biathlète) et Fischer.

Fritz Fischer

Naissance 5 mars 1908
Ludwigsstadt
Décès 1er décembre 1999 (à 91 ans)
Hambourg
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Profession
Formation

Fritz Fischer, né le 5 mars 1908 à Ludwigsstadt et mort le 1er décembre 1999 à Hambourg, était un historien allemand qui fut professeur à l’université de Hambourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fischer a été l’un des premiers historiens allemands à développer une version négative du Sonderweg et à voir dans l’avènement du régime nazi l’aboutissement de la voie prise politiquement par l’Allemagne depuis le XIXe siècle. Il est notamment connu pour ses thèses sur les causes de la Première Guerre mondiale, dont il attribue la responsabilité à l’Empire allemand, et son ouvrage Les Buts de guerre de l’Allemagne impériale (1961) a été l’objet de l’une des plus importantes controverses historiques de l’Allemagne d’après-guerre.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (de) Moritz August von Bethmann Hollweg und der Protestantismus. Religion, Rechts- und Staatsgedanke, Ebering, Berlin, 1938, 376 p.
  • (de) Fritz Fischer, Griff nach der Weltmacht : die Kriegszielpolitik des kaiserlichen Deutschland 1914/18, Düsseldorf, Droste,‎ 1971 (1re éd. 1961) [détail des éditions].
    • Les Buts de guerre de l’Allemagne impériale (1914-1918) (trad. Geneviève Migeon et Henri Thiès), Paris, Éditions de Trévise,‎ 1970, 654 p. [détail de l’édition].
  • (de) Weltmacht oder Niedergang. Deutschland im Ersten Weltkrieg, Europäische Verlagsanstalt, coll. « Hamburger Studien zur neueren Geschichte » nº 1, Francfort-sur-le-Main, 1965, 109 p. ; 2e éd., 1968, 117 p.
  • (de) Krieg der Illusionen. Die deutsche Politik von 1911 bis 1914, Droste, Düsseldorf, 1969, 805 p. ; 2e éd., 1970, 805 p.
  • (de) Der erste Weltkrieg und das deutsche Geschichtsbild. Beiträge zur Bewältigung eines historischen Tabus, Droste, Düsseldorf, 1977, 368 p. (ISBN 3-7700-0478-7)
  • (de) Bündnis der Eliten. Zur Kontinuität der Machtstrukturen in Deutschland 1871-1945, Droste, Düsseldorf, 1979, 122 p. (ISBN 3-7700-0524-4)
  • (de) Juli 1914: Wir sind nicht hineingeschlittert. Das Staatsgeheimnis um die Riezler-Tagebücher. Ein Streitschrift, Rowohlt, coll. « rororo » nº 5 126, Reinbek bei Hamburg, 1983, 125 p. (ISBN 3-499-15126-X)
  • (de) Hitler war kein Betriebsunfall. Aufsätze, C.H. Beck, coll. « Beck’sche Reihe » nº 459, Munich, 1992, 271 p. (ISBN 3-406-34051-2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]