Frise occidentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frise Occidentale)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Frise-Occidentale.

La Frise occidentale (en néerlandais West-Friesland) est une région historique des Pays-Bas. Son étendue a varié au cours du temps. La région administrative actuelle de Frise-Occidentale est comprise dans cette région historique. On considère généralement qu'elle comprend les territoires protégés par la Westfriese Omringdijk (« digue circulaire de Frise occidentale »), soit le nord de la Hollande-Septentrionale. La partie occidentale de la province de Frise est parfois également incluse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Frise occidentale XVIIe siècle. (Le nord est à droite.)

Au haut Moyen Âge, on appelait Frise (Frisia) toute la zone côtière du Sinkfal au Weser. La Lex Frisionum (VIIIe siècle) divise les territoires occupés par les Frisons en trois parties, dont la partie occidentale se situait entre le Sinkfal et la Vlie. Cette région est donc fréquemment appelée Frise occidentale dans l'historiographie.

Dans la Frise occidentale, on peut détailler les pagi suivants :

La première indication de la Frise occidentale, sous le nom occidentalis Fresia, date de 1101. Cela concerne une zone géographique plus petite et distincte de la Hollande, dont le nom est cité pour la première fois la même année. La Frise occidentale fut disputée entre les comtes de Hollande et les ducs de Saxe.

Plus tard, le nom de Frise occidentale a désigné le bailliage protégé par la Westfriese Omringdijk (« digue circulaire de Frise occidentale »), mais également la totalité du Noorderkwartier, à part le Kennemerland (c'est le sens qu'il faut donner aux termes Frise-Occidentale dans l'expression États de Hollande et de Frise-Occidentale). Le territoire au nord de l'IJ était également à cette époque appelé Noorderkwartier, Hollande septentrionale (expression également utilisée à l'époque pour désigner la région au nord de la Meuse de l'actuelle province de Hollande-Méridionale), Noordeland ou Noorderland et Waterland.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. II, Bruxelles, H. Lamertin,‎ 1902 (réimpr. 1981), 88 p. (lire en ligne), p. 275-276

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • H. van Nierop, (1999): Het verraad van het Noorderkwartier : oorlog, terreur en recht in de Nederlandse Opstand, Bakker, Amsterdam, (ISBN 9035120183), p. 22-23

Source[modifier | modifier le code]