Friedrich Wilhelm von Gärtner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gärtner.
Buste de Gärtners à Munich sur la Gärtnerplatz
Friedrich von Gärtner,dans le livre de Hans Moninger en 1882
Construction en arcade à Bad Kissingen en 1900

Friedrich Wilhelm von Gärtner (né le 10 décembre 1791 à Coblence et décédé le 21 avril 1847 à Munich[1]) est un architecte allemand. Avec Leo von Klenze, il est un des principaux maîtres d'œuvre bavarois du temps de Louis Ier de Bavière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l'architecte Johann Andreas Gärtner, qui a notamment participé à la construction du château des Princes-Électeurs de Coblence. En 1809, il entre à l'académie des beaux-arts de Munich. En 1812, il part à Paris et y étudie jusqu'en 1814. Il passe ensuite quelques années à Rome, Naples et en Sicile. Il publie un récit de ses expériences et de ses observations en 1819 dans une lithographie intitulée : Ansichten der am meisten erhaltenen Monumente Siziliens, soit vues des monuments siciliens les mieux conservés.

La même année, il est nommé professeur d'architecture à l'académie des beaux-arts de Munich. Il dirige en parallèle la manufacture de porcelaine de Nymphenburg ainsi que l'atelier de peinture sur verre.

Le décollage de sa carrière a lieu en 1827, quand il propose un projet pour la construction d'une nouvelle bibliothèque d'État bavaroise et de ses archives. Les travaux ne commencent cependant qu'en 1832. Ce projet lui attire la confiance du roi, qui lui confie par la suite la planification de la prolongation de la Ludwigstrasse vers le nord. Recommandé par Peter von Cornelius, il commence la construction de l'église Saint-Louis en 1829.

Il est ensuite nommé au conseil supérieur des constructions, ainsi qu'inspecteur général des monuments artistiques, plastiques et architecturaux bavarois. Il dirige alors toute une série de constructions publiques. En 1840, il est anobli puis voyage avec ses artisans et ses peintres à Athènes afin d'améliorer et de terminer ses plans et dessins préparatoires des futurs palais royaux. À son retour, il restaure entre autres la cathédrale de Bamberg. En 1842, la construction du Befreiungshalle de Kelheim commence sous sa direction. Toutefois, le roi décide par la suite de modifier les plans et de confier le chantier à Leo von Klenze. La même année, il devient directeur de l'académie des beaux-arts. Il commence également à construire les différents cimetières de Munich.

Son style architectural, affilié au style Rundbogenstill, est caractérisé comme son nom l'indique par l'usage de l'arc romain, et d'autres éléments rappelant l'antiquité romaine en général. C'est un style qui cherche la créativité, s'opposant ainsi au style néoclassique dans lequel les horizontales et les verticales sont soulignées. Ses façades sont monumentales, conformément aux souhaits de Louis Ier, qui veut faire de Munich un centre pour l'art et la culture en construisant de nombreux monuments, dans l'idéal des classiques. Le Rundbogenstill a beaucoup de répercutions à l'étranger, par exemple aux États-Unis.

Gärtner est enterré au Alter Südfriedhof de Munich. Un de ses bustes se trouve sur la Gärtnerplatz, place Gärtner, à Munich. Un autre se trouve dans le Ruhmeshalle de Munich.

Constructions[modifier | modifier le code]

Apprentis[modifier | modifier le code]

œuvre écrite[modifier | modifier le code]

  • (de) Römische Bauverzierungen nach der Antike, Munich,‎ 1824
  • (de) Auswahl von Vasen und Gefäßen, auf Stein graviert, Munich,‎ 1825
  • (de) Hans Moninger, Friedrich von Gärtner’s Original - Pläne und Studien, Munich, Selbstverlag,‎ 1882

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Friedrich von Gärtner. Ein Architektenleben 1791 - 1847. Mit den Briefen an Johann Martin von Wagner, Munich, Ausstellungskatalog Münchner Stadtmuseum 9. Oktober 1992 - 10. Januar 1993,‎ 1992
  • (de) Hans Moninger, Friedrich von Gärtner's Originalpläne und Studien, Munich,‎ 1882
  • (de) Klaus Eggert, Friedrich von Gaertner. Der Baumeister König Ludwigs I., Munich,‎ 1963
  • (de) Oswald Hederer, Friedrich von Gärtner 1792 - 1847. Leben, Werk, Schüler, Munich,‎ 1976
  • (de) Carolyn Krebber, Der Bau der Bayerischen Staatsbibliothek in München von Friedrich von Gärtner, Munich,‎ 1987
  • (de) Friedrich Pecht: Gärtner, Friedrich Ritter von, dans: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). Volume 8, Duncker & Humblot, Leipzig 1878, p. 380 f
  • (de) Oswald Hederer,  Gärtner, Johann Friedrich Ritter v. dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 6, Berlin : Duncker & Humblot, 1964, p. 21 f.
  • (de) Monumente. Magazin für Denkmalkultur in Deutschland 7/8,‎ 2009, « Der Orlando Furioso aus Koblenz », p. 74-81

Film[modifier | modifier le code]

  • (de) Dieter Wieland, Friedrich von Gärtner - Der Baumeister Ludwigs I., BR,‎ 1992

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Friedrich von Gärtner sur le site de la ville de Coblence » (consulté le 27 août 2012)