Friedrich Wichtl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Friedrich Wichtl: (né en 1872 - mort en 1922) était un homme politique et essayiste autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wichtl a été député au Reichsrat. Après la Première Guerre mondiale, l'Autriche-Hongrie se disloque. Le Böhmerwaldgau (région des Forêts de Bohême), en Bohême du sud se déclare District (Kreis) du Land de Haute-Autriche et fut administré par le Kreishauptmann (chef de district) Wichtl à partir du 30 octobre 1918. Après la guerre, il publie un essai[1] conspirationiste expliquant la défaite par un complot maçonnique et de sociétés secrètes et réédité 13 fois jusqu'en 1936[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Weltfreimaurerei, Weltrevolution, Weltrepublik, eine Untersuchung über Ursprung und Endziele des Weltkrieges, 1919
  • Dr. Karl Kramarsch der Anstifter des Weltkrieges auf aktenmässiger Grundlage dargestellt, 3. Aufl. Wien 1918. Texte en ligne
Pamphlet
  • Freimaurer-Morde..., K. Vogelsang, (1920)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedrich Wichtl, Weltfreimaurerei, Weltrevolution, Weltrepublik, eine Untersuchung über Ursprung und Endziele des Weltkrieges, 1919
  2. Politica Hermetica, Ésotérisme et socialisme, publié par Francis Bertin, p. 162 Texte en ligne