Friedrich Kress von Kressenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kress.
Kress von Kressenstein 1916.jpg
Tranchées turques de la Bataille de Romani

Friedrich Freiherr Kress von Kressenstein (24 avril 1870 - 16 octobre 1948) était un général allemand et membre de la mission militaire allemande envoyée en soutien à l'empire Ottoman pendant la Première Guerre mondiale. Son titre Freiherr correspond à celui de Baron.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kress von Kressenstein faisait partie de la mission militaire envoyée en Turquie et dirigée par Otto Liman von Sanders. Cette mission arriva à Constantinople en décembre 1913.

Il rejoint l'armée de Djemal Pacha en Palestine en tant qu'ingénieur militaire puis comme chef d'État-major. Le chef Ismail Enver avait donné à Djemal Pacha l'ordre de capturer le canal de Suez. La première offensive eut lieu en janvier 1915. Kress von Kressenstein avait la responsabilité de la réalisation de bateaux ponts destinés à permettre la traversée du canal afin de traverser le désert du Sinaï. Les forces turques, confrontées aux britanniques furent obligées de battre en retraite après deux jours de combat. Les pontons de Kress von Kressenstein ne furent jamais utilisés.

Plus d'un an s'écoula avant que les Turcs ne tentent une deuxième attaque sur le canal. Avec Djemal Pacha aux commandes de l'opération depuis Damas, Kress von Kressenstein mena à nouveau une armée ottomane à travers le désert du Sinaï. L'attaque porta sur les fortifications de Romani, à environ 40 kilomètres à l'Est du canal. L'armée ottomane lança l'assaut le 3 août 1916 (voir bataille de Romani). L'attaque fut repoussée et les turcs se retirèrent à nouveau dans leurs bases palestiniennes.

Après une contre-attaque, les troupes britanniques prirent possession de plusieurs forts turcs dans le Sinaï, construisirent une ligne de chemin de fer et un aqueduc à travers le désert, et lancèrent un assaut sur le fort ottoman de Gaza, dont la défense avait été confiée à Kress von Kressenstein et au général Tala Bey. L'attaque britannique fut repoussée à l'occasion de la première bataille de Gaza, en mars 1917 et de la seconde bataille de Gaza, en avril 1917. Si la première défaite britannique est imputable à leurs propres erreurs, la seconde est principalement due à l'habileté de Kress von Kressenstein.

Le général Allenby fut nommé à la tête des troupes britanniques tandis que les ottomans nommèrent le général von Falkenhayn. Kress von Kressenstein fut conservé, à la tête de la huitième armée turque, affectée à la défense de Gaza et fut décoré de la plus haute distinction prussienne, le Pour le Mérite.

En novembre 1917, les forces d'Allenby écrasèrent les positions défensives ottomanes à l'occasion de la bataille de Beersheba et de la troisième bataille de Gaza. Kress von Kressenstein réussit à replier ses troupes au Nord dans de relativement bonnes conditions.

Mi-1918, alors que l'alliance germano-ottomane se délitait, Kress von Kressenstein fut envoyé en mission en Géorgie afin d'assurer sa protection après son indépendance. Il y participa à contrarier l'invasion de l'Abkhazie par l'Armée rouge. Après la guerre, il fut retenu en captivité pendant près de six mois par les Anglais sur l'île de Prinkipo, à environ 20 kilomètres de Constantinople. Il rentra en Allemagne le 27 juin 1919[1].

Il prit sa retraite de militaire en 1929 et mourut à Munich en 1948.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Note biographique sur le site de l'Institut Goethe de Tbilissi