Friedrich Gustav Jakob Henle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friedrich Gustav Jakob Henle

Friedrich Gustav Jakob Henle est un pathologiste et un anatomiste allemand, né le à Fürth en Bavière et mort le à Göttingen.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses études dans les universités de Bonn et d’Heidelberg. Il est l’élève de Johannes Peter Müller (1801-1858) et obtient son titre de docteur en médecine en 1832. Après avoir enseigné à Zurich, il devient professeur de pathologie et d’anatomie à Heidelberg en 1844 puis, à partir de 1852, professeur à Göttingen. Il devient correspondant de la Royal Society en 1873.

Contributions à la science[modifier | modifier le code]

On doit à Henle quelques travaux en zoologie, notamment en ichtyologie.

Dans un essai de 1840[1], il fait écho aux travaux de Bassi sur la nature microbienne de la muscardine du ver à soie et à ceux de Cagniard de Latour et de Schwann sur la nature vivante de la levure, développe une théorie microbienne des maladies contagieuses et formule les critères permettant selon lui de décider si telle maladie a pour cause tel micro-organisme. Ces « postulats » sont souvent attribués à son élève Robert Koch[2] et appelés Postulats de Koch.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Ueber Narcine, eine neue Gattung electrischer Rochen, nebst einer Synopsis der electrischen Rochen, etc. (Berlin, 1834).
  • Pathologische Untersuchungen (Berlin, 1840).
  • Avec Johannes Peter Müller (1801-1858), Systematische Beschreibung der Plagiostomen. ... Mit sechzig Steindrucktafeln (Berlin, 1841).
  • Traduit par Antoine Jacques Louis Jourdan (1788-1848), Traité d’anatomie générale, ou histoire des tissus et de la composition chimique du corps humain... (deux tomes, Paris, 1843).
  • Avec Karl von Pfeufer (1806-1869), Zeitschrift für rationelle Medicin (dix volumes, Heidelberg, 1844-1851).
  • Traduit par Henry C. Preston, A treatise on General Pathology... (Philadelphie, 1853).
  • Handbuch der systematischen Anatomie des Menschen (trois volumes, Braunschweig, 1855-1871).
  • Anatomische Hand-Atlas zum Gebrauch im Secirsaal (Braunschweig, 1871).
  • Albrecht von Haller (1872).
  • Anthropologische Vorträge (deux volumes, Braunschweig, 1876-1880).
  • Grundriss der Anatomie des Menschen... Nebst einem Atlas, etc. (Braunschweig, 1880, réédité en 1883, 1888).

Source[modifier | modifier le code]

  • Allen G. Debus (dir.) (1968). World Who’s Who in Science. A Biographical Dictionary of Notable Scientists from Antiquity to the Present. Marquis-Who’s Who (Chicago) : xvi + 1855 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Henle, Von den Miasmen und Kontagien, 1840, rééd. Leipzig, 1910. Cité par P. Pinet, Pasteur et la philosophie, Paris, L'Harmattan, 2005, p. 182.
  2. « Jacob Henle. Well-known teacher of Koch and progenitor of his Postulates. » (William C. Campbell, Ph.D., Hall of Sciences (Biol./RISE), Drew University, Madison, NJ 07940, Germ Theory Calendar, en ligne, qui renvoie à Garrison, F. H., History of Medicine, 4e éd., W. B. Saunders Co., Philadelphia, 1929 et à Norman, J. M. (dir), Morton’s Medical Bibliography, 5e éd., Scholar Press, Aldershot, 1991, p. 1243.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :