Friederike Caroline Neuber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timbre de 1976 avec un portrait de la Neuberin.

Friederike Caroline Neuber, surnommée aussi Die Neuberin (née le 9 mars 1697 à Reichenbach im Vogtland; morte le 30 novembre 1760 (à 63 ans) à Laubegast (de)) était directrice et une actrice de théâtre, l'une des plus célèbres dans l'histoire du théâtre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caroline Neuer s'enfuit de chez elle en 1717 avec un étudiant nommé Johan Neuber, qu'elle épousa en 1718. En 1727, elle fut faite actrice de la cour et obtint d'avoir sa propre compagnie. Active dans l'introduction du théâtre français[1],[2], elle produisit en 1737 une pièce avec le personnage Hans Wurst, alors qu'il était victime d'une censure, bannissement qui a été interprété comme un moment emblématique du théâtre allemand qui passait du Stegreiftheater (populaire et improvisé) à un théâtre écrit et bourgeois[3].

Portraits[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Les Comédiens, film de Georg Wilhelm Pabst : En Allemagne, vers 1750, Caroline Neuber tente d'améliorer le sort des acteurs, qui sont méprisés car considérés comme des vagabonds. Lorsque la duchesse Amalia refuse que son fils épouse une actrice, Caroline Neube défend les amoureux avec tant de véhémence qu'elle est expulsée du pays et meurt dans la solitude.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elsa Jaubert, Récupération théorique et exploitation pratique : le théâtre de Voltaire en Allemagne (1730-1770) in Échos du théâtre voltairien, Revue Voltaire, Presses Paris Sorbonne, 2007 : http://books.google.fr/books?id=_QVezFwNTpkC&pg=PT22&dq=%22La+Neuberin%22&hl=fr&sa=X&ei=OG4nU7-LHsKL7Ab6qIFw&redir_esc=y#v=onepage&q=%22La%20Neuberin%22&f=false
  2. Peter-Eckhard Knabe, Roland Mortier, François Moureau, L'Aube de la Modernité 1680-1760, John Benjamins Publishing, 2002 : http://books.google.fr/books?id=IXA9AAAAQBAJ&pg=PA303&lpg=PA303&dq=La+Neuberin&source=bl&ots=2mZyjCQ8eu&sig=sXigKBX8PGxyGPyBOxwa_Ub2b6w&hl=fr&sa=X&ei=4m0nU4_RMtOB7Qbj0YGYBA&redir_esc=y#v=onepage&q=La%20Neuberin&f=false
  3. (en) Karen Jürs-Munby, Hans Wurst and Herr Ich : Subjection and Abjection in Inlightenment Censorship of the Comic Figure : http://eprints.lancs.ac.uk/4232/1/download.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]