Frida Leider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frida Leider (Berlin, 18 avril 1888 - Berlin, 4 juin 1975) est une interprète des grands rôles de sopranos wagnériens.

Parmi ses plus grands rôles, on compte ceux d'Isolde, de Brünnhilde[1], de Fidelio, ou encore de Donna Anna.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, elle alterne les rôles wagnériens avec Florence Austral à Covent Garden, et toutes deux enregistrent de larges extraits de la Tétralogie pour La Voix de son maître.

Pendant une quinzaine d'années, Frida Leider se produit fréquemment en tant qu'invitée au Royal Opera House de Covent Garden, à Londres, au Metropolitan Opera de New-York, à la Scala de Milan, ainsi qu'à l'opéra de Vienne et à l'opéra de Munich.

Bien entendu, elle se produit également au festival de Bayreuth, où elle est le soprano vedette incontesté des années 1930.

Elle est obligée de quitter l'Allemagne nazie en 1938, son mari, le professeur Deman, étant de confession juive. Cette rupture avec l'univers des théâtres d'opéra allemands va marquer douloureusement cette grande chanteuse. Elle a été une des plus grandes Isolde du XXe siècle. Après la guerre, elle revient en Allemagne et enseigne de 1948 à 1958 à la Musikhoschule de Berlin.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]