Fresco (Côte d'Ivoire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fresco.
Fresco
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Bas-Sassandra
Région Région du Gôklè
Maire Alain Lobognon Michel Agniman
Démographie
Gentilé Godié(e)s
Population 20 000 hab.
Géographie
Coordonnées 5° 05′ 00″ N 5° 34′ 00″ O / 5.083333, -5.5666675° 05′ 00″ Nord 5° 34′ 00″ Ouest / 5.083333, -5.566667  
Divers
Langue(s) parlée(s) godié
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Fresco

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Fresco

Fresco est une ville de Côte d'Ivoire située au sud-ouest.Elle fait frontière à l'ouest avec Sassandra,à l'est avec Grand-Lahou,au nord avec Divo,au sud avec une frontière naturelle:le Golf de Guinée.La population communale s'élève à 20 000 habitants. La sous-préfecture de Fresco, dont la population est estimée à 60 700 habitants, fait partie de la région du Gbôklè.Fresco jeune département,est rattaché au chef-lieu qui est Sassandra.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom trouve son origine dans le fait que les premiers explorateurs du Golfe de Guinée ont été les Portugais. Il en va de même pour les villes de Sassandra et San-Pédro.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville, située à 9°32 de latitude nord et 6°29 de longitude ouest, fait partie de la Région du Bas-Sassandra.

Le relief de la région de Fresco, réparti en zone forestière et lagunaire, est peu accidenté. Il présente de nombreux plateaux, des bas-fonds marécageux, des vallées et quelques collines. Les plus grands accidents du sol qu'on y observe sont la falaise Djorogbozon et la colline Daadjidjen. La falaise est reconnue sur le plan international comme un haut lieu de sédimentation fossilière. La colline, quant à elle, a servi d'habitation à l'administration coloniale. C'est sur elle qu'ont été construits, en 1905, les bureaux de la subdivision de Fresco et les logements des administrateurs.

La région de Fresco est arrosée par de nombreuses rivières et deux fleuves, le Gnougnoro et le Bolo. Ils terminent leur course dans la mer à Fresco. Après le transfert du village de Fresco de la plage sur la terre ferme en 1966, la ville surplombe maintenant la lagune Gbôkle. La lagune est petite et peu profonde. Elle est la quatrième des quatre lagunes de Côte d'Ivoire. Elle est reliée à celle de Grand-Lahou par le canal Doglon. Cette lagune fait l'objet d'une attention particulière de la part des environnementalistes en raison de la présence de lamantins et d'une zone de mangrove.


Rose des vents Lakota, Divo Rose des vents
Sassandra N Grand-Lahou
O    Fresco    E
S

Climat et végétation[modifier | modifier le code]

Le climat de la Côte d'Ivoire comporte deux zones bioclimatiques distinctes. Le sud est très humide et connaît quatre saisons (d'avril à la mi-juillet : grande saison des pluies; de la mi-juillet à septembre: petite saison sèche; de septembre à novembre: petite saison des pluies; de décembre à mars: grande saison sèche). Les températures varient de 21 à 35°[1],[2].

Le climat de Fresco est donc humide en toute saison, sauf pendant l'harmattan (en décembre-janvier) où il est sec.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Statut
1980 Berthe Gnénago Sawadogo PDCI-RDA élu
1985 Berthe Gnénago Sawadogo PDCI-RDA élu
1990 Berthe Gnénago Sawadogo PDCI-RDA élu
1995 Pierre Yéré Lobognon PDCI-RDA élu
mars 2001 Blaise Diegba Kotro FPI élu
avril 2013 Alain-michel Agnima Lobognon RDR élu

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire
Public

  • École primaire Publique

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne

Collège public

  • Collège moderne

Sports[modifier | modifier le code]

Les compétitions sportives se déroulent exclusivement au chef-lieu du département, les autres localités ne disposant d'aucune infrastructure dédiée : la ville dispose d'un club de football, le FC Fresco, qui évolue en Championnat de Division Régionale, équivalent d'une « 4e division » [3]. Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à 7 joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés Maracanas.

Économie[modifier | modifier le code]

Cette ville côtière vit principalement de l'activité cacaoyère[4],[5]. C'est un centre de regroupage des fèves de cacao qui sont récoltées dans l'arrière pays et qui sont ensuite transportées dans les deux grands ports ivoiriens : Abidjan et San-Pédro. Dans la zone forestière, on cultive aussi le manioc, produit vivrier de base qui sert à la fabrication de l'Attiéké (fécule de manioc fermentée), la banane, le riz, le maïs, le piment, le gombo,etc. ) . Placée au bord de la Lagune Gôglê, cette ville vit aussi de la pêche artisanale (crabe, tilapia, huître de mangrove...).

La région[modifier | modifier le code]

Près de la ville se situe une presqu'ile dont les seuls habitants sont des éléphants, des hippopotames et des singes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Le climat de la Côte d'Ivoire sur Côte d'Ivoire Tourisme
  2. Climat : la Côte d'Ivoire peut être divisée en deux zones climatiques
  3. Championnat de Football de Cote d'Ivoire
  4. La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, devant le Ghana et la Malaisie
  5. Le marché du cacao

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Courrèges, Grand Bassam et les comptoirs de la côte : Assinie, Jacqueville, Grand Lahou, Fresco, Sassandra, San Pedro, L'Instant durable, Clermont-Ferrand, 1987, 84 p.