Freinage régénératif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le freinage régénératif est un freinage utilisé par certaines locomotives électriques, les ascenseurs et certains véhicules hybrides.

Principe[modifier | modifier le code]

Son principe repose sur la capacité des moteurs électriques à pouvoir fonctionner en générateur : par exemple une machine à courant continu fonctionne en moteur lorsqu'elle reçoit son énergie d'une source d'électricité, mais elle fonctionne en générateur, (ou traditionnellement dynamo), si elle est entrainée mécaniquement. C'est-à-dire qu'elle est capable de fournir de l'énergie électrique à partir de l'énergie mécanique.

Cette propriété est une généralité pour toutes les machines électriques, mais sa mise en œuvre est plus ou moins complexe selon le type de machine.

Application[modifier | modifier le code]

L'utilisation de ce mode de fonctionnement sur les locomotives électriques consiste, lors des périodes de freinage, à inverser le sens du couple à fournir par la machine électrique, soit par inversion du sens du courant inducteur, (cas d'une machine à courant continu ou d'une machine synchrone à rotor bobiné), ou du courant d'induit seul (cas d'une machine à courant continu), soit par inversion du sens d'alimentation des phases du stator (par inversion du sens du courant instantané dans les enroulements statoriques) dans le cas des machines à courant alternatif (machine synchrone à rotor bobiné, machine synchrone à aimants, machine asynchrone).

Ceci est réalisé par des convertisseurs électroniques de puissance adaptés.

Ces convertisseurs électroniques sont donc configurés pour permettre, dans les phases de freinage, la récupération de l'énergie mécanique provenant de l'inertie du mobile (énergie cinétique) sous forme d'énergie électrique et son renvoi dans la ligne d'alimentation dans le meilleur des cas. Lorsque la disposition de la ligne d'alimentation ne le permet pas, cette énergie est dissipée par effet Joule, dans des résistances. il s'agit alors de freinage rhéostatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]